Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Cinq clefs essentielles pour réussir votre entretien de recrutement

 

Le retour des vacances souvent synonyme de nouveau départ, de changement sur le plan professionnel. Selon une étude Ipsos commandée par Invisalign, 82% des recruteurs choisissentdes candidats souriants*.

Partant de ce constat, Invisalign, leader dans l’orthodontie transparente pour adultes, a demandé à Eric Goulard, expert en communication non verbale, 5 clefs pour réussir son entretiende recrutement avec le sourire !

- Faire une bonne première impression dès le depart

De nombreux candidats ont tendanceà oublier qu’un entretien de recrutement démarre quelques jours avant la date programmée. C’est lors du premier contact avec un collaborateur de l’entreprise que vous devez mettre toutes les billes de votre côté.

Conseil — Le sourire s’entend aussi au téléphone, ce sera donc important que votre interlocuteur perçoive que vous êtes souriant.

- Transmettez des émotions positives

Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde. Les relations humaines ont une importance considérable dans le succès d’une équipe. Votre sourire pourra faire la différence.

Conseil —Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde.

- Restez calme en toute circonstance

Vos gestes, les fluctuations de votre voixet les mots que vous utiliserez renseigneront votre interlocuteur sur l’évolution du niveau de stress. Les tensions, incertitudes et inconforts sont visibles. Alors, essayer d’être calme et détendu du début à la fin de l’entretien.

Conseil —Dès votre entrée dans l’entreprise, soyez souriant, gardez des gestes souples et relativement lents. Évitez aussi les auto-contacts et toutes les manipulations d’objets. Votre bague, votre montre, ou les boutons de votre chemise ne sont pas des jouets ni des accessoires antistress.

- Mettez vous à l’aise dès le début de l’entretien

Ce conseil fait souvent sourire les candidats, car ils imaginent s’installer dans le bureau du recruteur comme s’ils étaient dans le leur. Il est important de comprendre que le DRH recherche un futur collaborateur, c’est-à-dire une personne qui représentera au mieux l’entreprise chez ses clients et qui sera transmetteur de valeurs.

Conseil —Soyez décontracté et souvenez-vousque les émotions sont visibles et fortement contagieuses.

- Parlez simplement

Utilisez des mots simples, des phrases courtes, claires, précises. Évitez les mots compliqués et le jargon que votre interlocuteur pourrait ne pas comprendre. Cela pourrait créer chez lui un inconfort et déboucher sur des émotions négatives à votre égard. Au contraire, montrez-vous simple à comprendre et accessible pour tous. Vous êtes un professionnel, alors vous êtes capable de bien communiquer en utilisant les bonnes techniques pour faire passer votre message et rassurer votre interlocuteur.

Conseil —Parlez calmement et posément. Essayez de garder toujours le même débit et rythme de parole. C’est ainsi que vous rassurerez votre interlocuteur.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Films pour adultes, un danger pour les enfants

C’est toute la personnalité de l’enfant qui pourrait être façonnée à la vision de films normalement réservés à l’adulte.

L’étude, publiée dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs et menée par le département de pédiatrie de la Dartmouth Medical School d’Hanovre (New Hampshire) a porté sur près de 3.600 collégiens. Les chercheurs ont constaté : un penchant plus fort à l’alcoolisme (90% de ces films présentent des scènes de consommation d’alcool) ; démarrage précoce de la consommation de tabac ; comportement violents… Cette étude qui démontre, entre autres conclusions, que les collégiens préservés de films réservés aux adultes sont moins susceptibles de commencer à consommer de l’alcool.

Les chercheurs soulignent l'importance de l’attention des parents à l'exposition de leurs enfants à certains programmes. "C’est un aspect très important de la parentalité,et qui est souvent négligé», déclare le Dr James D. Sargent. Ces résultats s'appuient sur des preuves liant l'exposition des enfants à des films “pour adultes” non seulement au début de la consommation d’alcool mais aussi aux premières cigarettes, aux comportements violents ou, dans un autre registre… à la probabilité d'avoir (très jeunes) des relations sexuelles.

Cela semble pourtant une simple question d’éducation. Les parents qui limitent l'accès à des films réservés aux adultes sont simplement plus prudents et stricts dans leur éducation, en général. Toutefois, après avoir également tenu compte d’autres critères tels que le niveau d’autorité des parents et leur capacité à exiger de manière légitime, et la perception des enfants, les chercheurs constatent toujours ce lien entre exposition à des films "pour adultes" et probabilité de commencer à consommer de l’alcool.

L’explication se trouve dans le fait que 90% des films interdits aux mineurs comportent des représentations de l’alcool et en celà accoutument déjà les collégiens à la pratique de consommation ou du moins “les rendent plus vulnérables” à l’alcool.

Mais là encore, l’analyse va plus loin : les enfants qui voient ce type de films deviennent plus enclins à «la recherche de sensations» et la prise de risque.“ Ces contenus vont jusqu’à modifier leur personnalité”, analysent les chercheurs.

(NIH, Journal of studies on Alcool and Drugs)

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy