Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Cinq clefs essentielles pour réussir votre entretien de recrutement

 

Le retour des vacances souvent synonyme de nouveau départ, de changement sur le plan professionnel. Selon une étude Ipsos commandée par Invisalign, 82% des recruteurs choisissentdes candidats souriants*.

Partant de ce constat, Invisalign, leader dans l’orthodontie transparente pour adultes, a demandé à Eric Goulard, expert en communication non verbale, 5 clefs pour réussir son entretiende recrutement avec le sourire !

- Faire une bonne première impression dès le depart

De nombreux candidats ont tendanceà oublier qu’un entretien de recrutement démarre quelques jours avant la date programmée. C’est lors du premier contact avec un collaborateur de l’entreprise que vous devez mettre toutes les billes de votre côté.

Conseil — Le sourire s’entend aussi au téléphone, ce sera donc important que votre interlocuteur perçoive que vous êtes souriant.

- Transmettez des émotions positives

Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde. Les relations humaines ont une importance considérable dans le succès d’une équipe. Votre sourire pourra faire la différence.

Conseil —Dès votre arrivée dans l’entreprise, et jusqu’à ce que vous en sortiez, vous devrez être souriant, agréable, transmettre des émotions positives à chaque seconde.

- Restez calme en toute circonstance

Vos gestes, les fluctuations de votre voixet les mots que vous utiliserez renseigneront votre interlocuteur sur l’évolution du niveau de stress. Les tensions, incertitudes et inconforts sont visibles. Alors, essayer d’être calme et détendu du début à la fin de l’entretien.

Conseil —Dès votre entrée dans l’entreprise, soyez souriant, gardez des gestes souples et relativement lents. Évitez aussi les auto-contacts et toutes les manipulations d’objets. Votre bague, votre montre, ou les boutons de votre chemise ne sont pas des jouets ni des accessoires antistress.

- Mettez vous à l’aise dès le début de l’entretien

Ce conseil fait souvent sourire les candidats, car ils imaginent s’installer dans le bureau du recruteur comme s’ils étaient dans le leur. Il est important de comprendre que le DRH recherche un futur collaborateur, c’est-à-dire une personne qui représentera au mieux l’entreprise chez ses clients et qui sera transmetteur de valeurs.

Conseil —Soyez décontracté et souvenez-vousque les émotions sont visibles et fortement contagieuses.

- Parlez simplement

Utilisez des mots simples, des phrases courtes, claires, précises. Évitez les mots compliqués et le jargon que votre interlocuteur pourrait ne pas comprendre. Cela pourrait créer chez lui un inconfort et déboucher sur des émotions négatives à votre égard. Au contraire, montrez-vous simple à comprendre et accessible pour tous. Vous êtes un professionnel, alors vous êtes capable de bien communiquer en utilisant les bonnes techniques pour faire passer votre message et rassurer votre interlocuteur.

Conseil —Parlez calmement et posément. Essayez de garder toujours le même débit et rythme de parole. C’est ainsi que vous rassurerez votre interlocuteur.

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Allaitement et anti-dépresseurs

 

Une étude menée à l'Université de Cincinnati (Etats-Unis) montre que la prise d'antidépresseurs serait susceptible de gêner la montée de lait chez les jeunes mamans.


Près de 450 femmes ont été interrogées dans les suites immédiates de leur accouchement.

Pour celles qui étaient traitées par un médicament appartenant à la classe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), la montée de lait a connu un retard important. Elle n'est intervenue en moyenne qu'après 85 heures suivant la naissance, contre 69 chez les femmes non-traitées. Or pour les spécialistes, la montée de lait est considérée comme tardive si elle survient plus de 72 heures après l'accouchement.

Même après la première montée de lait, l'allaitement s'est avéré plus difficile pour ces femmes. Les ISRS en effet, freinent la production du lait. La lactation est en effet étroitement liée au métabolisme et à la régulation de la sérotonine dans l'organisme. Or ces antidépresseurs empêchent la recapture de la sérotonine, aussi bien au niveau du cerveau bien sûr, que des glandes mammaires !

De toute façon, l'indication d'allaitement pour une femme sous traitement antidépresseur doit être soumise à avis médical : la plupart de ces médicaments passent en effet dans le lait. Seul le médecin, selon l'état psychologique de sa patiente, pourra évaluer les bénéfices et les risques et décider de l'opportunité de poursuivre le traitement ou de poursuivre ou non l’allaitement.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy