Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

colloque ANR Santé Environnement Santé Travail
 
Santé-environnement Santé-travail : Colloque bilan et perspectives organisé par l’Agence Nationale de la Recheche
1er et 2 février 2012 à Paris


Le programme « Santé-environnement Santé-travail » a été mis en œuvre par l’ANR afin de favoriser la production de connaissances fondamentales sur le rôle des déterminants environnementaux sur la santé et d’analyser leurs effets conjugués avec les déterminants génétiques, sociaux et comportementaux. Il s’est attaché à l’exploration du rôle des modifications de l’environnement dans la dynamique des pathogènes, de leurs vecteurs et dans le développement des maladies infectieuses. Il a également permis d’étudier les déterminants organisationnels et sociaux de la santé au travail.
114 projets, mobilisant 318 équipes de recherche, ont été financés dans les trois éditions de l’appel à projets pour un montant de 25 millions d’euros.

Principaux résultats du programme :

1/ Dans le domaine du rôle de l’environnement sur la santé humaine les travaux financés ont permis de mieux caractériser les déterminants et leurs effets, en renforçant les connaissances dans le domaine des allergies et maladies respiratoires, et en explorant des domaines plus émergents comme ceux des effets neurologique et des effets sur la reproduction. L’étude conjointe de la caractérisation physicochimique des contaminants physiques (radiations, ondes et nanomatériaux…), chimiques, (pesticides, résidus médicamenteux, métaux, hydrocarbures aromatiques polycycliques…) et biologiques (virus, agents pathogènes, toxines…) de leur dispersion dans les différents milieux ainsi que de leur diffusion au sein des cellules et de leurs effets biologiques et cliniques, permettent de mieux comprendre les mécanismes d’exposition et de toxicité.

2/ Dans le domaine des maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes, les études pluridisciplinaires de la distribution spatio-temporelle des pathogènes, du rôle des vecteurs, des pratiques sociales, des modifications environnementales contribuent à élaborer des modèles de diffusion des maladies virales, pour le chikungunya, la peste, la grippe, etc. D’autres travaux analysent les potentialités de résistances aux biocides (insecticides, antibiotiques…) des agents pathogènes et de leurs vecteurs.

3/ Dans le domaine de la santé au travail, les travaux de recherche en épidémiologie, en clinique et en sciences humaines et sociales permettent de caractériser les troubles et les pathologies (troubles musculo squelettiques, cancers, maladies respiratoires) et d’identifier de nouvelles pénibilités, leurs déterminants organisationnels ou sociaux et les conditions de leur réduction. Ils mettent aussi en évidence les transformations de la prise en charge des problèmes de santé au travail et permettent de comprendre la façon dont les salariés les vivent.


Le colloque des 1er et 2 février a pour objet de faire le point sur les principaux résultats scientifiques de l’édition 2007, de faire un bilan de l’ensemble du programme et de définir de nouvelles perspectives de recherche.

Les 2 journées s’organisent comme suit :
•    4 grands modules présentant les résultats de l’édition 2007 :
- Rôle de l’environnement dans l’émergence et la réémergence des maladies infectieuses : agents pathogènes et leurs vecteurs ; bactéries et toxines
- Facteurs environnementaux et impacts sur la santé : allergies et maladies respiratoires, inflammation ; perturbateurs endocriniens ; environnement, cancers et facteurs de risques ; effets des rayonnements, mécanismes moléculaires ; effets des nanomatériaux et des contaminants chimiques
- Santé, travail et autres déterminants sociaux
- La construction sociale de l’expertise

•     Le bilan de l’ensemble du Programme (2005/06/07) sera l’occasion de faire le point sur les principaux résultats et de présenter des témoignages de chercheurs.

•    Enfin, une discussion sur les perspectives de recherche permettra d’identifier les recherches prioritaires à explorer dans ce thème. Elle réunira des chercheurs des différents champs disciplinaires, des représentants des institutions de recherche et des ministères concernés. Elle sera organisée autour de 4 grands thèmes :
- Dynamiques du vivant et dynamiques de l’environnement
- Nouvelles approches toxicologiques et écotoxicologiques : mécanismes moléculaires et cellulaires
- Connaissances des populations et caractérisation des expositions environnementales
- Santé, environnement, travail et société : dimensions économiques et sociales

Vous trouverez quelques exemples de recherches développées dans le programme SEST (2005/2007)

Programme du colloque : www.agence-nationale-recherche.fr/Colloques/SEST2012/programme-SEST-2012.pdf

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Décret Morano : mobilisation des professionnels de la petite enfance

« Des sardines pour Nadine », c’est le nom donné au rassemblement, organisé pour les Professionnels de la Petiteenfance par le Collectif “Pas de bébés à la consigne”, contre le décret relatif aux modes d’accueil collectif. Un décret qui modifie le taux d’accueil en surnombre et, dans certains cas, la qualification des encadrants. 

Les arguments du gouvernement : Le Ministère invoque la nécessité d’être pragmatique pour répondre aux besoins des familles sur le terrain. Augmenter le taux de surnombre d’accueil exceptionnel de 10 à 20%, en fonction de la taille de la structure signifie qu’une crèche pourra ponctuellement accueillir des enfants en plus à certains moments de la journée, pourvu que sur le mois le taux d’occupation ne dépasse pas 100%. Une mesure de souplesse qui selon le Ministère permettra de rendre service ponctuellement aux parents…

Le passage de 50 à 60% de la part des personnels de niveau CAP et BEP dans les taux d’encadrement ne devrait rien changer, selon le gouvernement,  ouvrant la possibilité de recruter une personne en plus, de niveau CAP ou BEP, à la place d’une personne plus qualifiée, et tenir compte de la validation des acquis de l’expérience…

Depuis le début de l’année, les professionnels de santé se mobilisent. Dernière journée en date, le 11 mars, durant laquelle la majorité des crèches sont restées fermées et de nombreux professionnels du collectif "Pas de bébés à la consigne" ont manifesté contre ce décret. Pour le collectif, il ya en effet dégradation des conditions d’accueil avec l’augmentation possible du nombre d'enfants par encadrant et donc augmentation déguisée du taux d'encadrement. Evidemment, avec cette augmentation, une perspective inéluctable d’augmentation de la pénibilité et une régression de la personnalisation du suivi de chaque enfant. Quant à la révision possible des niveaux de qualification, la profession craint une véritable “déprofessionnalisation”.

Le décret en question a néanmoins été validé par la Caisse nationale d'allocations familiales en février dernier et, pour le gouvernement, il sera difficile voire impossible de faire marce arrière. février dernier. Le collectif "Pas de bébés à la consigne" parle aujourd’hui de “passage en force” et veut encore empêcher l’application de ce décret. Il invite les professionnels et les parents à se tourner vers les élus locaux, gestionnaires des établissements d’accueil et les autres responsables associatifs et privés de structures pour qu’ils s’engagent à demander le retrait du décret et à ne pas appliquer les taux d’accueil en surnombre, la modification du ratio de personnels les plus qualifiés, la mise en place des jardins d’éveil.

 Sources : Ministère du Travail et de la Solidarité, Collectif “"Pas de bébés à la consigne",

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy