Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Recréer la cohésion de son équipe grâce à la sophrologie

  

Pratiquée seule ou à plusieurs, la sophrologie est également présente en entreprise. Elle permet d’apaiser des situations de stress ou d’améliorer l’efficacité des équipes.

Tensions internes, objectifs difficiles à atteindre, entreprise en difficulté…La démotivation peut fragiliser une équipe. Grâce à l’intervention d’un sophrologue, celle-ci peut retrouver l’énergie perdue… Voici un exemple d’atelier réalisé en groupe.

La mise en condition

Le sophrologue propose tout d’abord aux participants de réaliser des mouvements respiratoires occasionnant un relâchement musculaire. Assis ou allongés, les membres du groupe, guidés par la voix du sophrologue sont amenés à se laisser aller. Ils se retrouvent assez rapidement dans un état de relâchement. Le rythme cardiaque baisse.

Le lâcher prise

Puis, le sophrologue réalise un tour de table avec des questions faisant ressortir les valeurs de chacun. Il s’agit ici, par des questions du type : « quelles sont les valeurs de l’équipe, quel est son moteur ? », de mettre en concordance les valeurs de chaqueindividu (en fonction de ses réponses) avec le reste de l’équipe.

Les retrouvailles

Enfin, lors d’une dernière phase, les collègues de travail sont invités à entrer en contact entre eux de façon ludique. Le sophrologue propose ce jeu : autour d’une table, un groupe de six personnes s’installe en ayant constitué deux équipes de trois. Une balle de ping-pong est placée au milieu de la table et le but du jeu consiste à réaliser un match, uniquement en soufflant sur la balle.

Détente et rire permettent très vite de retrouver l’esprit de cohésion. De plus, cet exercice permet de travailler sa respiration et de sentir les perceptions de son corps !

 

Institut de Formation à la Sophrologie

52 rue René Boulanger 75010 Paris M°République

01 43 38 43 90 - Fax 01 43 38 43 92

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.sophrologie-formation.fr

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Quels sont, chez l'enfant, les symptômes du Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité ?

 

 

Pour poser un diagnostic, il n’existe pas de test (que ce soit psychologique ou neurologique), il s'agit de repérer les symptômes principaux, les conditions d’apparition et éventuellement définir le trouble en sous-type.


Selon les critères fournis par l’Association américaine de psychiatrie, on doit observer 6 symptômes ou plus d’inattention ou 6 symptômes ou plus d’hyperactivité et/ou d’impulsivité. L’évaluation de l’enseignant concernant le comportement de l’enfant peut aussi aider à diagnostiquer la maladie.

De même, certains symptômes doivent être présents avant l’âge de 7 ans ; les symptômes doivent se manifester autant à la maison qu’à l’école, bien que leur intensité puisse varier d’un lieu à l’autre. Enfin, les symptômes doivent se manifester depuis au moins six mois.

Les 3 symptômes majeurs du TDAH chez l’enfant sont l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité. Ils se manifestent avec une intensité variable.

Inattention :

·Une difficulté à être attentif de façon soutenue à une tâche ou une activité particulière. L’enfant est facilement distrait. Cependant, s’il porte un grand intérêt pour une activité, il contrôle mieux son attention.
·Des erreurs de distraction dans les devoirs scolaires, les travaux ou les autres activités.
·Une difficulté à commencer et à terminer ses devoirs ou ses autres tâches.
·Une tendance à éviter les activités qui nécessitent un effort mental soutenu.
·Une impression que l’enfant ne nous écoute pas lorsqu’on s’adresse à lui.
·Une difficulté à retenir les consignes, malgré qu’elles soient comprises.
·Une difficulté à s’organiser.
·La perte fréquente d’objets personnels (jouets, crayons, livres, etc.).

Hyperactivité :

·Une tendance à remuer souvent les mains ou les pieds, à se tortiller sur sa chaise.
·Une difficulté à rester assis en classe ou ailleurs.
·Une tendance à courir et à grimper partout.
·Une tendance à parler beaucoup.

Impulsivité :

·Une tendance à interrompre les autres ou à répondre à des questions qui ne sont pas encore terminées.
·Une tendance à imposer sa présence, à faire irruption dans les conversations ou les jeux. Une difficulté à attendre son tour.
·Un caractère imprévisible et changeant.
·Des sautes d'humeur fréquentes.

On peut noter également que l’enfant peut être très bruyant, antisocial, voire agressif, ce qui peut générer de l’isolement.
L’enfant est en décalage avec les enfants de son âge.

Trois sous-types peuvent être définis :

Type 1 : « hyperactif-impulsif » prédominant
Type 2 : « inattentif » prédominant
Type 3 : « combiné ou mixte »

Une plus grande proportion d’enfants TDAH présentent les caractéristiques du type 3 (mixte).Le degré de difficultés occasionné peut varier de léger à sévère selon les enfants.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy