Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Pour que l'amour et la sexualité ne meurent pas

 

Voici une véritable mine d’or sur la sexualité de la personne vieillissante.

Associer et limiter la sexualité à la jeunesse et à la beauté est une hérésie. Ce n’est souvent qu’après 50 ans, moment où l’homme commence à intégrer la sensualité à sa génitalité et où la femme apprend vraiment à lâcher prise et à jouir de sa génitalité, que ceux-ci peuvent s’épanouir sexuellement. Les préjugés sociaux ont toutefois la vie dure et influencent négativement la personne vieillissante. Pourtant, la science a démontré que la sexualité pouvait s’exercer toute la vie et que les gens actifs sexuellement vivaient plus vieux, en meilleure santé et plus amoureux. 

Ce livre révèle toute la vérité sur la sexualité des 50-60 ans et plus. Il donne de multiples conseils et se présente en trois parties :

  • 1. Apprivoiser les changements physiologiques et leurs répercussions psychologiques ;

  • 2. Devenir un(e) meilleur(e) amant(e) après 50 ans ;

  • Surmonter les difficultés sexuelles et physiques.

     

Psychologue et conférencier, Yvon Dallaire a une expertise de plus de trente ans en écoute de couples aux prises avec des problèmes parfois ardus et cumule une expérience conjugale de plus de quarante ans : il est devenu un grand spécialiste de la vie affective et sexuelle du couple. Auteur d’une vingtaine de livres sur les relations hommes-femmes, dont plusieurs publiés chez Québec-Livres, il est également chroniqueur pour le Journal de Montréal et de Québec. Il est le créateur de l’approche psychosexuelle appliquée aux couples (APSAC), approche qu’il enseigne aux intervenants en thérapie conjugale.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Signez la pétition pour sauver la pédiatrie !

 

L’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) a lancé en juin 2009 une pétition qui sera remise au gouvernement en janvier 2010.


Cette pétition vise à sauver la pédiatrie qui devrait rester au centre du système de soins de nos enfants. Directement située en concurrence avec d’autres types d’exercice médical, la pédiatrie est menacée dans son existence même, notamment dans la pratique en libéral.

Le pédiatre est le spécialiste de la santé de l’enfant. Sa formation longue et approfondie par l’étude exclusive de sa spécialité à l’issue de ses études médicales, son expérience quotidienne, son souci de formation continue à cette discipline exigeante en font le médecin le plus apte à gérer tous les aspects du développement des enfants, de la naissance à la fin de la croissance.

En effet, la médecine infantile est spécifique car très différente de la médecine d’adultes puisque s’adressant à un organisme en développement et en transformation permanente. Cela nécessite une approche spécifique que peuvent assurer au mieux les médecins ayant choisi de recevoir une formation spécifique dans ce domaine. Il faut savoir que, les stages de pédiatrie ne sont pas obligatoires durant les études médicales non spécialisées, donc un médecin peut s’installer sans avoir jamais examiné un enfant. Le pédiatre, par sa formation, est spécialiste du fonctionnement de l’organisme de l’enfant, et peut donc très souvent dédramatiser des situations bénignes mais angoissantes pour les parents et proposer des moyens de traitement simples, peu onéreux pour la collectivité, en évitant l’escalade médicamenteuse.

Par ailleurs, sa connaissance des pathologies rares lui permet de ne pas « passer à côté» de celles-ci et de proposer la prise en charge la plus adaptée. Enfin, son souci de globalité dans l’approche de la santé lui permet de s’intéresser aux aspects les plus larges de ce domaine : problématique psychologique, scolaire, dépistage des troubles sensoriels (audition, vision), etc…

Le pédiatre s’occupe également des urgences pédiatriques, en participant aux gardes organisées, ou en apportant son concours aux services hospitaliers.

La confiance massive des parents envers les pédiatres montre que le libre accès de tous les enfants à ces professionnels doit être préservé et renforcé, dans l’optique d’une prise en charge médicale de tous les enfants plus adéquate et moins onéreuse.

Pour signer la pétition :

http://www.afpa.org//index.php?option=com_joomlapetition&func=viewcategory&Itemid=8&catid=2

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy