Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Seniors : une sexualité sensuelle et décomplexée

 

Sondage terre-des-seniors.fr

Pas besoin d’être jeune pour avoir une sexualité épanouie et débridée, au contraire ! L’amour et le désir n’ont pas d’âge, et la libido ne connaît pas forcément de limites... La sexualité des seniors est de moins en moins un sujet tabou car les seniors n’hésitent pas à s’exprimer sur le sujet. Aussi, Terre-des-seniors.fr, le site n°1 des bons plans dédiés aux seniors et visité par les plus de 55 ans, a mené l’enquête auprès de 400 membres de sa communauté.

Bien dans leur corps et dans leur tête…

Rides, cheveux blanc, silhouette différente… Et alors ? C’est une réalité à laquelle on peut s’adapter, surtout quand on aime, pour continuer à vivre heureux ! Pour près de 84% des seniors, le vieillissement du corps du conjoint est loin d’être un obstacle au désir. En effet, cela ne change rien à leur sexualité (67%) et certains font le deuil de leur physique d’autrefois en toute complicité puisqu’ils sont 16% à le vivre comme un symbole attendrissant de la durée de l’union.

pour toujours plus de sensualité et d’érotisme

Si les jeunes tiennent la forme et peuvent être dans la performance, les seniors, et notamment les retraités, sont souvent plus libres et ont moins de pression. Ils peuvent prendre alors le temps de développer leur imaginaire et d’aller dans une relation qui laisse place à la sensualité et l’érotisme. Ils sont 73% à affirmer que leurs fantasmes sont toujours aussi forts. Si 85% des seniors aiment regarder des films érotiques, 44% d’entre eux préfèrent partager ce moment à deux.

Il faut cependant être particulièrement en forme pour faire l’amour dans un ascenseur, une voiture, sous une porte cochère… Donc, si les lieux insolites pour faire des cabrioles ne sont pas exclus, les seniors sont 52% à rarement les choisir contre 19% , fréquemment.

Mais les seniors du troisième millénaire ne sont vraiment pas « coincés » ou « vieux jeu » puisque 74% oserait offrir un accessoire coquin à son conjoint pour les fêtes. Pour certains même, avec la retraite il leur semble pousser des ailes et souffler un vent de liberté ! 59% ont déjà eu une aventure d’une nuit et 16% des plus coquins remettent ça assez souvent !

Complètement dans l’air du temps, ils pensent à 64% qu’il est tout à fait possible de rencontrer une nouvelle âme soeur sur le net et près de 11% d’entre eux ont rencontré leur conjoint de cette manière.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Films pour adultes, un danger pour les enfants

C’est toute la personnalité de l’enfant qui pourrait être façonnée à la vision de films normalement réservés à l’adulte.

L’étude, publiée dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs et menée par le département de pédiatrie de la Dartmouth Medical School d’Hanovre (New Hampshire) a porté sur près de 3.600 collégiens. Les chercheurs ont constaté : un penchant plus fort à l’alcoolisme (90% de ces films présentent des scènes de consommation d’alcool) ; démarrage précoce de la consommation de tabac ; comportement violents… Cette étude qui démontre, entre autres conclusions, que les collégiens préservés de films réservés aux adultes sont moins susceptibles de commencer à consommer de l’alcool.

Les chercheurs soulignent l'importance de l’attention des parents à l'exposition de leurs enfants à certains programmes. "C’est un aspect très important de la parentalité,et qui est souvent négligé», déclare le Dr James D. Sargent. Ces résultats s'appuient sur des preuves liant l'exposition des enfants à des films “pour adultes” non seulement au début de la consommation d’alcool mais aussi aux premières cigarettes, aux comportements violents ou, dans un autre registre… à la probabilité d'avoir (très jeunes) des relations sexuelles.

Cela semble pourtant une simple question d’éducation. Les parents qui limitent l'accès à des films réservés aux adultes sont simplement plus prudents et stricts dans leur éducation, en général. Toutefois, après avoir également tenu compte d’autres critères tels que le niveau d’autorité des parents et leur capacité à exiger de manière légitime, et la perception des enfants, les chercheurs constatent toujours ce lien entre exposition à des films "pour adultes" et probabilité de commencer à consommer de l’alcool.

L’explication se trouve dans le fait que 90% des films interdits aux mineurs comportent des représentations de l’alcool et en celà accoutument déjà les collégiens à la pratique de consommation ou du moins “les rendent plus vulnérables” à l’alcool.

Mais là encore, l’analyse va plus loin : les enfants qui voient ce type de films deviennent plus enclins à «la recherche de sensations» et la prise de risque.“ Ces contenus vont jusqu’à modifier leur personnalité”, analysent les chercheurs.

(NIH, Journal of studies on Alcool and Drugs)

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy