Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

LES TAMALOUS : un 1er roman qui plébiscite la vie après 70 ans !

 

Aux Editions Fortuna, le premier roman d’Alexandra Pasquer-Schurder, franco- canadienne de 47 ans, professionnelle de la communication, transforme les maux en mots pour aborder le sujet du vieillissement avec humour et espérance : Les Tamalous plongent au coeur de la « silver economy ».

UN SUJET D’ACTUALITE

Il fut un temps où l’on était vieux à 70 ans. Aujourd’hui, c’est un âge charnière où les possibilités sont multiples. Le roman accompagne cette évolution. Son intrigue se déroule dans le monde des seniors, population en plein essor. Elle traite de l’importance de la nutrition, du respect des prescriptions et du soutien de l’entourage pour notre santé. Elle questionne la place des femmes et de nos aînés dans notre société, ainsi que l’importance de l’héritage et de la transmission.  

DES PERSONNAGES TRUCULENTS

Avec Yvette, en quête d’un nouvel amour, Alicia, obsédée par l’argent, Angèle gravement malade et Ferdinand, un lointain amant en mal de paternité, Alexandra Pasquer-Schurder dresse une galerie de septuagénaires attachants, drôles et un peu « déjantés ». Tout commence à Paris, porte d’Orléans, où la rencontre entre Yvette et l’auteur a vraiment eu lieu ! Puis, l’Olympia, Enghien-les-Bains, Veules-les-Roses, la Bretagne, la Savoie. Certains lieux sont identifiés, mais… pas tous !

L’AUTEUR

Alexandra Pasquer-Schurder est née au Canada en 1968 et a appris à lire et écrire en faisant, enfant, le tour du monde avec ses parents. Formée au CELSA en Communication et à Paris Sorbonne en Science politique, elle a été journaliste de presse écrite durant 10 ans. Elle dirige aujourd’hui la communication d’un groupe de logement social et vit à Paris.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Le «baby blues» : les papas aussi !

Une étude américaine menée par le Dr James Paulson de l'Eastern Virginia Medical School, et publiée dans le Journal of the American Medical Association conclut que le « baby-blues» n'est pas seulement l'affaire des jeunes mères. Les conclusions se fondent sur 43 études ayant inclus 28.004 parents de 16 pays différents.


Les papas souffrent aussi de dépression post-natale et il serait pertinent que les médecins songent à moins les ignorer. En effet, selon les chercheurs, un jeune père sur 10 pourrait souffrir de «baby blues».

Le Dr Paulson espère que plus d'attention sera accordée à ces pères dont la dépression post-natale est rarement diagnostiquée. Il déplore que peu de médecins soient même au courant du phénomène.

Le manque de sommeil, les nouvelles responsabilités, ou la dépression post-natale de la jeune mère comptent parmi les causes de ce «baby blues». La dépression, quand elle existe, étant souvent partagée par les deux parents, les chercheurs proposent donc que des traitements en couple soient envisagés.

D'après l'étude, le «baby blues» n'apparaît pas tout de suite. Les pères sont généralement très heureux dans les premières semaines après la naissance. La dépression n'arrive qu'au bout de 3 ou 6 mois. Comme chez les jeunes mères, les signes de dépression sont très variables, pouvant aller d'une dépression relativement faible à des pensées suicidaires.

Le «baby blues» des papas ne doit pas être sous-estimé, cependant, pas d’excès, il ne faut pas en arriver à médicaliser des émotions normales.

(www.slate.fr)

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy