Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Alzheimer : les femmes souffrant de névrose sont plus à risque

La personnalité d’un individu peut augmenter le risque de démence, au même titre que d’autres facteurs (niveau d’éducation, risque cardiovasculaire, traumatismes crâniens, facteurs héréditaires).

Des chercheurs suédois (Université de Göteborg) ont suivi 800 femmes à qui ils ont fait passer des tests de personnalité afin de mesurer leur état de névrose, d’extraversion et d’introversion. Les participantes ont aussi été soumises à des tests de mémoire.
Résultat

Dix neuf pour cent des femmes ont développé une démence. En analysant les résultats dans le détail, les chercheurs ont constaté que les femmes qui ont obtenu les scores les plus élevés aux tests d’évaluation de la névrose doublaient leur risque de souffrir de démence, comparées à celles qui ont obtenu les scores les plus faibles. Pour rappel, la névrose est caractérisée par des sentiments d’anxiété, de jalousie, de colère, deculpabilité et une humeur maussade.

Un état de stress sur une longue période était également associé à un risque accru.

Enfin, les femmes à la fois névrotiques et introverties (timides, réservées) avaient le risque le plus élevé de souffrir de la maladie d’Alzheimer : 16 sur 63 femmes soit 25% étaient dans ce cas versus 8 sur 64 femmes décrites comme étant extraverties et n’étant pas en détresse psychologique, soit 13%.

http://www.neuromedia.ca/alzheimer-les-femmes-souffrant-nevrose-risque/

Référence : Johannsson et coll. Midlife personality and risk of Alzheimer disease and distress. Neurology, octobre 2014.

 

Commentaires  

 
0 #1 14-11-2014 13:12
Bonjour,

Je suis introvertie, mais alors pas le moins du monde timide ; bon, peut-être réservée, j'admets (je ne vais pas vous raconter ma vie 5mn après vous avoir rencontré, ni même une semaine plus tard) ; mais moins timide que moi, tu meurs ! ...

Je crois que tout le problème vient de la perception franco-française très éloignée des travaux de Jung, qui a tendance à faire le raccourci entre introversion et timidité.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Soins palliatifs pédiatriques : première unité en France

L'Oasis, sera la première « maison d’accompagnement et de soins palliatifs destinée aux enfants. Initiative unique en France, cet établissement basé près de Toulouse permettra aux petits malades – et à leurs proches - de bénéficier d’un accompagnement à la fois digne et humain.

Créé en partenariat avec Enfants Do, l’équipe mobile de soins palliatifs pédiatriques du CHU de Toulouse, l’Oasis devrait permettre d’accueillir des enfants en fin de vie et leurs familles, et ce, dès l’automne 2010.

Ce lancement est une réelle nécessité. En effet, en France, seulement 10% des 2 000 enfants dont l’état de santé nécessite la mise en œuvre de soins palliatifs en bénéficient aujourd’hui.

La démarche inaugurée par la Croix-Rouge française suit les exemples du Canada et de la Grande-Bretagne. Elle s’inscrit dans le cadre du plan Soins Palliatifs 2008-2012, porté par les pouvoirs publics. A l’issue de cette phase expérimentale de 3 ans, elle devrait être déployée sur l’ensemble du territoire.

Sur 350m², cette oasis accueillera les enfants mais aussi leurs familles, pour leur permettre de vivre au mieux cette période de fin de vie. Le centre sera pourvu de quatre chambres de repos et d’une suite familiale.

Cependant, il est à signaler que la Croix-Rouge française pourrait se heurter à un problème de financement. Même si le budget de fonctionnement sera en partie couvert par une dotation ministérielle, près de 150 000€ annuels sont encore nécessaires pour couvrir l’ensemble des charges prévues par le budget prévisionnel.

(Croix-Rouge française)

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy