Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Le Petit Futé VACANCES SENIORS 2012-2013

Pour les plus âgés de nos concitoyens, les loisirs sont encore une invention récente. Certes, s’il est clair que, dans l’ensemble, le rapport entretenu entre les vacances et le tourisme varie selon l’âge et les effets du vieillissement, il varie aussi selon le caractère culturel. Cette importante population ne se considère pas, et à juste titre, comme « des vieux » loin de là. Ils sont actifs, sportifs, prennent soin de leur santé, pensent à leur bien être ; pour la plupart, libérés de leur travail, de leur enfants et de leurs emprunts, ils s’adonnent volontiers aux plaisirs de la vie, notamment des vacances sous toutes ces formes.

Pour l’Insee, des entreprises comme la SNCF et même certains sites culturels, les seniors ont plus de 60 ans, c’est-à-dire l’âge de la retraite, mais la plupart des experts du marché des baby-boomers estiment qu’on est senior à partir de 50 ans, arguant que de nombreux changements se produisent à partir de cet âge. D’autres ne parlent plus de baby-boomers mais définissent des produits pour les plus de 45 ans. Pour un meilleur repérage, on différencie les seniors par tranches d’âges. Les 50-59 ans, sont appelés les « Masters », les 60-74 ans, les « Libérés », les 75-84 ans les « Paisibles », les 85 ans et plus, les « Grands Aînés », chacun vivant à son rythme et en fonction de ses moyens. De toutes les façons, la palette est large, loin d’être homogène et en l’espace de vingt ans, les attitudes et comportements des plus de 50 ans se sont grandement modifiés. Outre les aspects matériels, leur état d’esprit s’est transformé dans le sens d’une plus grande autonomie, d’un moindre conformisme et d’une ouverture croissante au monde extérieur. Pour les plus âgés, les loisirs sont une invention récente. Certes, s’il est clair que, dans l’ensemble, le rapport entretenu avec les vacances et le tourisme varie selon l’âge et les effets du vieillissement, il diffère aussi selon le niveau culturel. Cette importante population ne se considère pas, et à juste titre, comme des « vieux », loin de là. Ils sont actifs, sportifs, prennent soin de leur santé, pensent à leur bien-être. Pour la plupart, libérés de leur travail, de leurs enfants et de leurs emprunts, ils s’adonnent volontiers aux plaisirs de la vie, notamment des vacances sous toutes leurs formes.

Plan du guide : Partir en toute sérénité (santé, hygiène, sécurité, assurances, formalités) ; Organiser ses vacances (budget, avantages sur les transports, trucs et astuces, tour-opérateurs et agences de voyages) ; Tourisme pour tous (tourisme passion, voyager autrement, partir avec ses petits-enfants, destinations incontournables, tourisme en autocar, tourisme de bien-être, tourisme de croisière, tourisme et handicap, tourisme industriel, tourisme de mémoire, tourisme et naturisme, tourisme médical, tourisme solidaire, tourisme viticole et gastronomique) ; Bien vivre sa retraite (le sport et les séniors, résidences services, vivre au soleil, s’informer...).




 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

L'hormone ocytocine agirait contres les troubles alimentaires du bébé
L'Institut national de la santé et de la recherche médicale, aurait découvert que l'hormone ocytocine aurait pour effet de traiter plusieurs troubles alimentaires que l'on peut observer chez le nouveau-né.

Jusqu'à présent, cette hormone était surtout connue pour déclencher les accouchements.

Plusieurs chercheurs affirment dorénavant que l'ocytocine aurait un rôle favorable dans le traitement des troubles alimentaires chez le nouveau-né.

Ainsi, des tests portant sur les troubles alimentaires chez les souris, montrent que l'hormone rétablit un comportement normal chez les souriceaux traités.

L'étude sur le sujet a été publiée dans la revue Human Molecular Genetics : "Ces travaux mettent en évidence pour la première fois le rôle crucial de l'ocytocine dans l'activité de succion du nouveau-né, réflexe vital qui représente le lien relationnel le plus fort entre le bébé et sa maman. Ces résultats représentent un véritable espoir de traitement facile, non invasif et alternatif aux méthodes d'alimentation lourdes imposées au nouveau-né atteint du syndrome de Prader Willi", le symptôme de Prader Willi se traduisant souvent pour une faible activité de succion chez le nouveau-né.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy