Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie !

Ouvrage de Rodolphe Oppenheimer

Comment faire peur à ses peurs, surmonter ses angoisses, maîtriser son anxiété ou vaincre unevphobie ? Avec Peurs, angoisses, phobies, par icivla sortie ! Rodolphe Oppenheimer, psychanalystevfrançais de renom, compose cette année un ouvrage gorgé de solutions simples à desvsituations néanmoins complexes, telle une attaque de panique, une dépression, une phobievde l’avion, et livre des clefs pour apaiser lesvmultiples facettes de la peur.

C’est aussi un ouvrage truffé de conseils concrets, par exemple pour aider ses enfants à réussir leurs examens, d’approches explicatives concernant certains maux du siècle comme le stress, l’alcoolisme chez les jeunes, le harcèlement moral, la reconstruction possible d’une victime après les attentats qui ont frappé la France, l’importance de l’image de soi si présente dans nos sociétés compétitives…etc. A chaque question, une réponse. A chaque situation, une solution. Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie ! s’adresse au grand public, avec beaucoup de modestie, de bienveillance et une once d’humour.

Rodolphe Oppenheimer-Faure est un Psychanalyste français. Il conduit des thérapies analytiques et s’intéresse de près aux Thérapies Comportementales Comportementales et Cognitives, en particulier en utilisant dans certains cas la réalité virtuelle comme support afin d’aider ses patients à s’immerger graduellement dans leurs peurs et leurs phobies. Du training autogène de de Schultz, à la méthode Jacobson, l’auteur cherche au travers de toutes les grandes méthodes qui ont fait leurs preuves un maximum de solutions aux maux que traversent ses patients.

Rodolphe Oppenheimer-Faure est également coauteur, de Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle (éd. Eyrolles) avec Christophe Lançon et Eric Malbos, de Sans totem ni tabou-Regards croisés, Correspondances, avec Sophie Sendra (éd. Ramsay), et de Edgar Faure : secrets d’état, secrets de famille, avec Luc Corlouër (éd. Ramsay).

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Le doudou du jeune enfant, mode d’emploi

 

La plupart des enfants ont, dans leur plus jeune âge, un doudou, une tétine ou même le pouce. Mais à quoi cela sert-il ?


En général, avant l’âge d’un an, l’enfant a tendance à adopter de lui-même une peluche, un morceau de tissu… Cependant, si votre enfant ne correspond pas à ce descriptif, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pour cela qu’il n’est normal.

Le jeune enfant répond à un besoin en s’attachant à son doudou. Tout petit, l’enfant est marqué par sa dépendance à ses parents. En grandissant, il va gagner en autonomie petit à petit. Pour cela, il a besoin d’un intermédiaire, le fameux objet transitionnel, pour passer de la dépendance à l’autonomie, phases essentielles du développement de l’enfant.

De plus, le doudou (souvent il est « doux »), est un ami, le confident des joies et des peines, le consolateur indéfectible, toujours présent, jamais fâché.

L’enfant investit affectivement ce doudou et l’anime de sentiments, de vie. Il arrive que l’enfant projette sur cet objet les affects et émotions qu’il a du mal à accepter en lui. Doudou se fait donc parfois gronder !

Le doudou est un repère stable qui rassure.

Si vous craignez une trop forte dépendance de votre enfant à son doudou, ne l’emportez pas partout avec vous, gardez-le pour le sommeil (nuits, siestes), les chagrins, les grands moments (entrée en crèche, hospitalisation……) ; et surtout pour éviter que votre enfant ne s’y attache trop, lavez le régulièrement.

La séparation est salutaire pour l’enfant. Cependant, évitez de supprimer le doudou. Celui-ci aide l’enfant à devenir indépendant même si vous avez l’impression qu’il tire votre enfant vers la régression.

Seul votre enfant pourra décider de se séparer de son doudou de façon définitive. Par contre, la tétine ou le pouce peuvent être supprimés sous votre insistance à partir de 3 ans. Le doudou, quant à lui, aide à la séparation et peut être gardé même jusque l’âge adulte, sans que cela ne révèle de problème particulier.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy