Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Végano sceptique

 

Simple phénomène de mode ou véritable changement de société à venir ?

Partout dans le monde, le phénomène végane prend de l’ampleur. Nous avons tous été confrontés un jour à la question : faut-il arrêter de consommer des produits d’origine animale ?

Et d’autant plus, depuis la diffusion alarmante des vidéos de l’association L214 et L269 Life révélant la maltraitance des animaux destinés à la consommation.

Les véganes refusent tout produit issu de l’exploitation du monde animal, dont le cuir, la laine, la soie, certains cosmétiques, et proscrivent la chasse, l’équitation, les spectacles de corrida et les visites de zoo.

Simple provocation ou glaçante vérité, le message végane produit son effet : il bouleverse, désempare et surtout questionne chacun d’entre nous. Et si les véganes avaient raison ? Cependant, les matières textiles qu’ils préconisent sont, ironiquement, issues de l’exploitation humaine et polluent fortement.

Berger et éleveur préoccupé d’écologie et amoureux du monde animal, Pierre Rault répond à l’idéologie végane dont les discours moralisateurs placent la profession au banc des accusés. En ouvrant le dialogue, il soulève des questions concrètes qui ne cèdent pas à la complaisance émotionnelle. La voix originale de cet homme qui se revendique comme paysan tend à prouver que l’harmonie est possible entre les hommes et les bêtes… à condition que les pratiques des consommateurs soient cohérentes avec ce qu’ils dénoncent.

À 27 ans, Pierre Rault devient berger d’alpage après un début de carrière en tant qu’officier de Marine Marchande. Il se confronte à la réalité de ce métier et pour la première fois en tant qu’éleveur, doit amener ses propres agneaux à l’abattoir. Il lui faut donc trouver de solides réponses pour légitimer ses actes et leur donner un sens. C’est alors, en quête d’une vérité, qu’il a lu et écouté le message des véganes tout en continuant à vivre avec ses bêtes, à les soigner, à les admirer. Il a entrepris de comprendre les fondements de leur idéologie, et bien que très sensible aux questions environnementales et aux considérations liées à l’éthique animale, leurs discours moralisateurs ne lui permettaient pas de trouver sa place sur le banc des accusés. 

La préface a été rédigée par Marie Astier, journaliste à Reporterre, spécialiste des questions d’agriculture et d’alimentation et également auteure de « Quel pain voulons-nous ? » paru aux Éditions du Seuil/Reporterre. 

Parution 2 novembre 2017

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Enfant précoce ?

 

Un enfant est considéré comme intellectuellement précoce, si son quotient intellectuel est supérieur à 130.


La précocité intellectuelle d’un enfant se traduit par son rythme de développement intellectuel qui est supérieur à celui des enfants de son âge.
Celui-ci comprend et donc progresse plus rapidement que ses camarades.
Cette différence qui semble être une chance, peut être parfois vécue comme un handicap.
Contrairement au développement intellectuel, l’évolution émotionnelle, relationnelle et affective de l’enfant précoce correspond généralement à l’évolution de cette tranche d’âge.

Il faut savoir que un tiers des enfants détectés précoces sont en échec scolaire alors que les deux autres tiers suivent parfaitement leur scolarité et intègrent généralement les grandes écoles. Cependant, ce sont des enfants puis des adolescents qu’il faudra suivre de près.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy