Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les Clefs du passé

Se libérer des événements et des plaies du passé pour prendre un nouvel élan

Le bonheur... Existe-t-il plus grand mystère ?

Il suffit d'ouvrir la presse ou de se connecter à n'importe quel média pour voir à quel point il est convoité, idéalisé, rêvé.

Mais comment le trouver ?

Que faire pour l'atteindre ?

Noémie de Saint-Sernin, coach en développement personnel et formatrice, publie un ouvrage vrai, intime, fort et didactique à destination de tous ceux qui veulent réapprendre le bonheur : Les Clefs du passé.

Quand le bonheur tarde à venir, apprendre à le chercher

Il est des situations qui semblent impossibles à régler, des moments de vie qu'on laisserait bien volontiers derrière nous... Lorsque les difficultés s'accumulent ou se répètent, il est très difficile de rester optimiste.

Solitude, tristesse, maladie, chômage, problèmes de poids, addictions, les embûches ne manquent pas surtout lorsqu'en plus, on a le malheur de les accumuler. Il est alors courant de croire que le sort s'acharne sur soi. Nous avons tous besoin de trouver notre bouffée d’oxygène. Mieux encore, nous sommes nombreux à nous mettre en quête de LA solution qui nous aidera à positiver et à avancer en confiance.

Comment se libérer de sa colère, de sa tristesse mais aussi du lourd poids de son passé ? Est-ce même possible ?

Pour venir en aide à toutes ces personnes et leur prouver que le bonheur est à la portée de tous, Noémie de Saint-Sernin, auteur, formatrice et coach en développement personnel a écrit un ouvrage complet, Les Clefs du passé. Plus qu'un livre, son récit est à la fois confession, constat et méthode.

Les Clefs du Passé : un ouvrage pour comprendre sa vie et avancer !

Le bonheur ne se mérite pas, il se choisit, il s’apprend, il se construit et il s’entretient. Voilà le premier message que souhaite faire passer Noémie de Saint-Sernin à travers son livre.

Elle qui entend régulièrement ses élèves ou ses amis lui dire : « Tu es toujours positive, mais c’est facile pour toi, tout te réussit », la jeune femme n'a pourtant pas eu une enfance qui la prédestinait à la positivité. Son parcours tient plus du chaos que de la félicité : violences, alcool, abandon, destruction, séparation… Les premières années de vie de la coach sont loin d’être idéales et portées par l’amour. Pourtant, elle trouve chaque fois la force de se relever, dans la confiance, l’amitié et la conviction qu’elle mérite elle aussi le bonheur.  

Les clefs du passé est un ouvrage complet autobiographique, composé d’enseignements théoriques, d’exercices et d’outils pratiques tirés de sa propre vie.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Allaitement et anti-dépresseurs

 

Une étude menée à l'Université de Cincinnati (Etats-Unis) montre que la prise d'antidépresseurs serait susceptible de gêner la montée de lait chez les jeunes mamans.


Près de 450 femmes ont été interrogées dans les suites immédiates de leur accouchement.

Pour celles qui étaient traitées par un médicament appartenant à la classe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), la montée de lait a connu un retard important. Elle n'est intervenue en moyenne qu'après 85 heures suivant la naissance, contre 69 chez les femmes non-traitées. Or pour les spécialistes, la montée de lait est considérée comme tardive si elle survient plus de 72 heures après l'accouchement.

Même après la première montée de lait, l'allaitement s'est avéré plus difficile pour ces femmes. Les ISRS en effet, freinent la production du lait. La lactation est en effet étroitement liée au métabolisme et à la régulation de la sérotonine dans l'organisme. Or ces antidépresseurs empêchent la recapture de la sérotonine, aussi bien au niveau du cerveau bien sûr, que des glandes mammaires !

De toute façon, l'indication d'allaitement pour une femme sous traitement antidépresseur doit être soumise à avis médical : la plupart de ces médicaments passent en effet dans le lait. Seul le médecin, selon l'état psychologique de sa patiente, pourra évaluer les bénéfices et les risques et décider de l'opportunité de poursuivre le traitement ou de poursuivre ou non l’allaitement.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy