Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Mon Rêve d'or et de neige

 

A l’aube de l’hiver le plus important de sa carrière où il conduira la délégation française aux JO en Corée, le double Champion olympique de biathlon Martin Fourcade publie un ouvrage très personnel aux éditions Marabout. Un livre en forme d’introspection dans lequel ce grand pudique se dévoile de manière inédite, raconte les moments forts de sa carrière d’athlète et de sa vie d’homme, sans fard. Au travers de cet exercice, et pour la première fois, Martin Fourcade lâche prise et livre des clés pour expliquer de quelle manière il s’est construit en décortiquant les ressorts intimes de son incroyable soif de victoire.

« Je voulais être comme ces types sur les posters qui décoraient ma chambre. C’était plus qu’une envie. Une flamme, une petite flamme qui ne s’est toujours pas éteinte »

A l’origine de ce projet littéraire, son propre journal. Au fil de sa fascinante carrière qui l’a conduit sur les plus hautes marches des podiums mondiaux et olympiques, le Champion français a pris l’habitude d’écrire. Ecrire pour analyser, pour comprendre, pour solder des périodes délicates de sa vie et lui permettre de toujours avancer. Dans cet ouvrage organisé par thèmes avec l’aide de Jean Issartel*, Martin Fourcade raconte avec franchise ses origines, ses ambitions, ses frustrations d’athlète.

« Je me souviens des hésitations d’Hélène, ma compagne, au milieu de sa lecture… ‘Tu es sûr que tu veux que les gens sachent cela ? Tu n’as pas peur de passer pour un aigri ?’ Mais je voulais être transparent. Il n’y a pas d’intérêt à témoigner si c’est pour embellir la réalité. »

Au fil des pages, Martin Fourcade analyse de manière méthodique les mécanismes qui ont fait de lui l’un des sportifs français les plus titrés de tous les temps. Il se raconte aussi de manière très personnelle, notamment sur sa relation complexe avec son frère Simon, en revenant sur des moments forts comme les Jeux Olympiques de Vancouver qui ont bouleversé durablement la hiérarchie sportive entre les deux frères.

« Mon sang se glace lorsque je l’aperçois enfin. En pleurs. Caché derrière le drapeau tricolore de mon père. Je suis en train de vivre le plus beau moment de ma vie tandis que mon frère, lui, vit le pire. En une fraction de seconde, j’ai perdu le sourire qui ne m’avait pas quitté depuis le matin. »

*Jean Issartel a été journaliste et notamment rédacteur en chef de l’Equipe Magazine.

A propos de Martin Fourcade

Martin Fourcade est un athlète français de 29 ans, double Champion Olympique de Biathlon, 6 fois vainqueur de la Coupe du Monde et 10 fois Champion du Monde (en individuel). Il sera le porte-drapeau de l’Equipe de France aux Jeux Olympiques de Pyeongchang en Corée en février 2018.

En libraire le 8 novembre 2017

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Doudou perdu

 

Vous redoutez la perte du doudou de votre enfant. En fait, vous redoutez surtout sa réaction.


Cependant, cette perte est souvent la 1ère expérience de séparation que connaîtra votre enfant.
Ce premier traumatisme lui permettra de mieux supporter les séparations futures ou deuils futurs.

Si votre enfant perd son doudou, ne vous affolez pas pour lui trouver le frère jumeau. Soyez présent pour votre enfant, soutenez le, il en aura besoin. En effet, l’enfant réagira de façon différente selon son âge. Cette perte sera vécue dans la douleur vers 2 ans car l’attachement aux objets ou personnes est encore très fort à ce moment là. A contrario, vers 4 ans, quand l’autonomie est installée, votre enfant réagira avec plus de sérénité.

Si un jour votre enfant perd son doudou. Surtout, évitez de lui mentir, même si cela part d’une bonne intention. Ne lui dites pas que doudou est parti, ne culpabilisez pas l’enfant. Le mieux à faire est de dédramatiser, en soutenant et accompagnant votre enfant dans cette période délicate. Cela sera positif car cela posera de bonnes bases pour plus tard. Ecoutez sa peine et dites lui que le fait de perdre doudou est une chose qui arrive et que maman et papa sont là pour le câliner et l’aider à surmonter cette perte.

Il semble aussi important pour l’enfant de procéder à des recherches pour retrouver éventuellement ou en vain « doudou ». Il est primordial de prendre ce temps là avec votre enfant et de constater ensemble que doudou n’a pas été retrouvé. Cela permettra à votre enfant de faire son deuil petit à petit.

Ne vous précipitez pas pour remplacer le doudou perdu par un autre. Laissez cette liberté à votre enfant. Quand il se sentira prêt, il en réclamera ou en choisira un autre, ou pas. Car s’il n’est jamais prêt pour cela, tant pis, ce n’est pas grave.

Parfois, cette période délicate pour l’enfant est également difficile à vivre pour les parents car il n’est pas évident de voir son enfant confronté à un chagrin, à de la peine. Pourtant, cela fait partie du développement "classique". On ne peut, et heureusement, protéger les enfants de toute émotion négative, de tout imprévu. Alors, laissez votre enfant profiter de son doudou sans qu'il ne s'y attache de trop.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy