Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Aroma Therapeutics annonce la commercialisation de son diffuseur connecté d’huiles essentielles.

 

Nouveau compagnon santé et bien-être, l’AromaCare est un diffuseur nomade d’huiles essentielles. Ludique et intuitif, il permet à chacun de profiter de séances d’aromathérapie partout, chez soi ou au bureau.

Simple d’utiisation, ce diffuseur d’huiles essentielles nouvelle génération fonctionne avec des capsules prêtes à l’emploi. Pour cela rien de plus simple : l’utilisateur insère la capsule choisie dans le diffuseur et lance sa séance, soit grâce au bouton, soit grâce à l’application smartphone AromaCare. Il peut ainsi lancer sa session de bien-être personnel, avec au choix différents programmes pour répondre au besoin du moment : apaisement, endormissement, tonicité, acuité intellectuelle, allergie saisonnière…

Pour permettre au grand public de profiter de ses huiles essentielles approuvées en termes d’efficacité et de non-toxicité, Aroma Therapeutics lance son diffuseur personnel, simple et nomade, accompagné de ses capsules prêtes à l’emploi : AromaCare 100 % naturelles et bio 20 minutes d’utilisation = durée idéale pour une efficacité optimale, validée par le personnel médical (1 capsule = 10 séances 10 de 20 minutes) 

AromaCare fonctionne en programmation manuelle ou via une application afin de piloter aisément sa diffusion.

L’application permet également d’avoir accès à de nombreuses informations sur les huiles essentielles, les capsules utilisées ainsi que des précisions pour gérer au mieux ses séances.

« Avec AromaCare c’est simple. En mode manuel, j’insère ma capsule et je lance ma séance avec un seul bouton. En mode connecté, je gère mon programme et mes séances directement avec l’application mobile AromaCare. Le programme de diffusion associé à la capsule se lance automatqiuement et mes informations deconsommation sont consultables instantanément »

Grâce à l’application AromaCare, l’utilisateur gère ses séances d’aromathérapie comme il le souhaite. En quelques clics, il lance sa séance de 20 minutes et

peut gérer ses informations, connaitre le nombre de séances restantes, gérer l’éclairage de l’appareil.

Envie de programmer une séance de réveil avec la capsule Tonique ? Rien de plus simple, l’application permet de programmer ses séances mais également de suivre des coachings personnalisés.

L’AromaCare est disponible à partir du :

- 20 Juillet 2017, sur le site internet de la startup : aroma-care.fr

- du mois de Septembre 2017, en magasin à travers un réseau de boutiques d’objets connectés, produits bien-être ...

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Les lacunes de la pédopsychiatrie

Le Conseil Economique, Social et Environnemental (CES), sort un rapport qui pointe les lacunes de la pédopsychiatrie en France, malgré des progrès considérables.

Le rapport révèle notamment que les troubles mentaux sont souvent détectés tardivement chez les enfants. Ainsi, le délai moyen d'attente pour une première consultation en centre médico-psycho-pédagogique (CMPP)est de 50 jours en Seine-Saint-Denis.
Pour le CES, "le retard dans le dépistage est d'autant plus préjudiciable qu'il annonce des difficultés supplémentaires dans le traitement. Les détections tardives sont également à l'origine d'un passage à l'acte délictuel chez les jeunes".

Le rapport pointe également les difficultés à prendre en charge les urgences et à répondre au désarroi des familles.
En France, seuls 24% des secteurs peuvent adresser des patients à des centres de crise permettant un accueil en urgence. Ainsi, 78% des secteurs renvoient les patients vers les urgences de l'hôpital général et 41% vers un médecin de ville.

Enfin, les difficultés à assurer la continuité des soins dans certains secteurs sont également pointées du doigt. Ainsi, 1 enfant pris en charge en Seine-Saint-Denis reçoit en moyenne 10 soins dans l'année alors que la fréquence devrait être d'un soin par semaine.
Selon le rapport, cela s'explique par le non-remboursement par la sécurité sociale des soins délivrés par certains professionnels en libéral.

Pour palier à ces lacunes, le CES propose notamment d'"associer l'école au repérage des troubles", d'organiser un suivi pour les jeunes en situation d'absentéisme scolaire, d'assurer la prise en charge des professionnels par l'assurance maladie, ou encore de renforcer l'accompagnement des familles tout au long du parcours de soins.

 

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy