Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Se libérer des pensées parasites

Jean-Yves Arrivé

 

Mise en vente le 8 mars 2017

Les pensées parasites sont des pensées négatives qui agissent en nous comme une petite musique de fond et nous empêchent d'agir, de vivre, de nous réaliser... Elles nous freinent dans nos intentions, nous font échouer quand nous pensions avoir toutes nos chances et qu’au dernier moment, rien ne va plus !

Chercher à libérer de ses pensées parasites, c’est accepter de partir à l’aventure, surmonter ses craintes, rencontrer des embûches, essuyer des échecs aussi, mais se relever, analyser ce qui se passent et repartir.

Quelques exemples de pensées parasites

Quand « penser » vous empêche d’avancer : Je n’y arriverai jamais face à des personnes agressives, Je ne pourrai jamais surmonter ce que j’ai vécu pendant l’enfance, J’ai peur de ne pas être à la hauteur, Je ne suis pas fait pour le bonheur, J’ai peur de me sentir humilié…

Les pensées parasite sont toutes présentées de la même manière :

- une mise en situation vécue par une personne ;

- une explication de la pensée parasite ;

- quelques formulations de la pensée en question afin que vous vous repériez dans les nuances et vous y reconnaissiez facilement ;

- une méthode pour vous en libérer, ou au moins pour en réduire l’effet négatif.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Comment expliquer la Mort subite du nourrisson ?

 

Même si les causes précises ne sont pas connues dans la majorité des cas, certains facteurs de risque ont été déterminés et ont permis la chute spectaculaire du nombre de décès de nourrissons depuis une vingtaine d'années.


Les facteurs de risques sont :

- la position de couchage : le nourrisson en bonne santé doit absolument être couché sur le dos , sauf avis médical ;

- les conditions de couchage : éviter oreillers, couvertures et autres peluches susceptibles de provoquer la suffocation de l'enfant (parfois expliquée par des reflux gastro-œsophagiens) ;

- le tabagisme de la mère et le tabagisme passif ;

- la température de la chambre : 18-19° ;

- l'âge du nourrisson : pic de décès entre 2 et 6 mois ;

- la prématurité ;

- le sexe masculin : les petits garçons sont plus sujets à la MSN ;

- le non-allaitement : encore une raison supplémentaire pour promouvoir l'allaitement maternel!

Mettons tout en oeuvre pour que cette baisse de l'incidence de ce syndrome se poursuive.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy