Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Mon bébé pleure, pourquoi?

Journée PMI, le samedi 29 mai 2010, organisée par le Conseil Général des Hauts de Seine.

Les pleurs des nourrissons ou les larmes des jeunes enfants sont compliqués à interpréter tant que les enfants n'ont pas les capacités pour exprimer clairement la cause de leurs cris et pleurs. Cette incompréhension est souvent source d'anxiété pour les jeunes parents. Les pleurs provoquent des inquiétudes et souvent des incertitudes sur les bonnes façons de réagir à ceux-ci.

Les tous-petits pleurent pour se faire entendre et exprimer un inconfort, une insatisfaction ou de la douleur. Quand ils crient beaucoup, ou pleurent sans raison apparente, il est souvent difficile de les consoler.
Les parents se posent des questions et se demandent s'il faut prendre bébé dans les bras, le laisser pleurer.... etc.

Pour répondre à tous ces questionnements, 150 professionnels de la petite enfance (psychologues, médecins, puéricultrices...) se mobilisent le samedi 29 mai de 10h à 17h.

Vous êtes donc attendus en famille au centre de PMI le plus proche de chez vous. Vous y trouverez un espace dédié aux pleurs des bébés, un jeu pour les plus grands, un coin lecture pour tous.

La Protection Maternelle et Infantile (PMI) est à la disposition des familles pour tout ce qui concerne la santé et le développement des enfants de moins de 6 ans.

La PMI suit les enfants en collaboration avec les crèches et les écoles maternelles. Elle propose un accompagnement aux femmes enceintes pendant leur grossesse. Elle offre une aide aux pères et aux mères dans leur rôle de parents.

 

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Les conduites excrémentielles

Ce sont tous les comportements qui ont trait à la fonction d'élimination et à la maîtrise corporelle. Elles sont à l'origine des conduites psychologiques visant la maîtrise affective, intellectuelle ou émotionnelle.

Au stade anal, l'échange se fait sur un mode d'opposition ou d'acceptation. Il y a eu un conditionnement des comportements "donner" et "perdre", "être passif" ou "être actif", traduisant une ambivalence des sentiments.
Survient l'autonomie affective et sociale : l'enfant sort du stade anal grâce aux substituts que sont les jouets et le langage. La fonction du boudin fécal se déplacera sur d'autres Objets. Chez l'adulte, l'argent sera le principal substitut du boudin fécal.
C'est une fonction de revalorisation.

L'argent : comme le boudin fécal, il sert à l'échange. C'est aussi le fruit du travail. Plus on s'est détaché du stade anal, plus on parvient à accéder au symbolique de l'argent. Une bonne résolution du stade anal est dans l'acquisition du don et de la dette.

L'ordre et la maîtrise : il y a eu déplacement du plaisir de contrôle sphinctérien dans le rapport hiérarchique, ou d'autorité, ou encore dans l'anarchie, le désordre. Quelqu'un de scrupuleux, consciencieux, est quelqu'un qui maîtrise. De là viennent aussi l'entêtement, la bouderie, l'obstination, le caprice... etc.

L'agressivité : les deux comportements extrêmes de l'agressivité sont le sadisme et le masochisme, secondairement liés à la sexualité. Quand il n'y a pas érotisation, on peut parler de pulsion d'emprise vis à vis de l'autre ou de soi-même, sublimation de la pulsion agressive.

 

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy