Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Lexique de différentes abréviations





voici une liste non exhaustive d'abréviations que vous pouvez rencontrer dans des articles, compte-rendus etc etc....

B.D.A. : Bouffée Délirante Aigüe

C.A.M.S.P. : Centre d'Action Médico-Sociale Précoce : établissement de dépistage et de traitement des différents troubles psychologiques, moteurs ou sensoriels rencontrés chez les jeunes enfants.

C.A.T. : Centre d'Aide par le Travail : établissement offrant aux adultes handicapés des possibilités d'activité professionnelle avec un soutien psychologique, une surveillance médicale et un encadrement éducatif.

C.M.P. : Centre Médico Psychologique : regroupe des consultations pour les adultes, avec des médecins psychiatres, des psychologues cliniciens, des infirmières, des assistantes sociales, des psychomotriciens, des orthophonistes et des éducateurs spécialisés. Contrairement aux praticiens libéraux, les consultations en CMP sont entièrement prises en charge par la Sécurité sociale.

C.M.P.P. : Centre Médico Psycho Pédagogique : s'adresse à des enfants et adolescents (0 à 18 ans), souffrant de difficultés diverses dans leurs relations familiales, sociales, scolaires... au cours de leur développement. Différentes consultations sont proposées : Orthophonie, Psychomotricité, Entretiens parents, enfants ou parents seuls, Psychothérapies, Psychodrame, Thérapie familiale. Le CMPP joue également un rôle de prévention.

Cl.I.S. : Classe d'Intégration Scolaire : classe spéciale qui accueille des enfants atteints d'un handicap moteur, mental ou sensoriel.

Co.T.O.Re.P. : Commission Technique d'Orientation et de Reclassement Professionnel : elle se prononce surtout sur l'attribution de l'allocation adultes handicapés (A.A.H.) suivant le degré du handicap et sur l'orientation de la personne handicapée vers un emploi, un stage, un atelier protégé, etc etc...

E.C.G. : Electro Cardio Gramme.

E.E.G. : Electro Encéphalo Gramme

G.A.P.P. : Groupe d'Aide PsychoPédagogique : équipe de plusieurs éducateurs et psychologue veillant à l'adaptation scolaire de certains élèves en difficulté.

I.M.P. : Institut Médico Pédagogique : établissement privé ou public qui reçoit des enfants d'âge scolaire (internat ou externat) présentant une déficience intellectuelle associée à d'autres troubles.

K.ABC : (Kaufman & Kaufman, 1983 version américaine, 1993 version française) test qui s'adresse aux enfants âgés de 2 ans 1/2 à 12 ans 1/2; et qui a pour but de mesurer l’intelligence et les connaissances. Son originalité réside dans le fait qu'il mettrait plus l’accent sur le processus que sur le contenu.

M.A.S. : Maison d'Accueil Spécialisée : établissement pour adultes handicapés, non autonomes, ayant besoin d'une surveillance médicale et de soins constants.

P.M.D. : Psychose Maniaco Dépressive.

Q.D. : Quotient de Développement.

Q.E. : Quotient d'Efficience.

Q.I. : Quotient Intellectuel.

R.A.S. : Réseau d'Aides Spécialisées.

T.A.T. : Thematic Apperception Test : test projectif de personnalité, consistant en une série d'images floues, de signification ambigüe, à partir desquelles le sujet doit inventer une histoire. De ce fait, il attribuerait au héros, ses propres pensées, ses sentiments, ses tendances et ses problèmes. L'interprétation reste délicate.

W.A.I.S. : Wechsler Adult Intelligence Scale Revised : procédé psychométrique, c'est à dire l' "ensemble de questions et de tâches standardisées destinées à évaluer le potentiel de l'individu à se comporter de façon efficace et adaptée" = Test de Q.I., s'adressant pour celui-ci aux adultes (plus de 16 ans).

W.I.S.C.R. : WISC III (1996) : Echelle de Wechsler qui concerne les enfants de 6 ans à 16 ans et 9 mois.

W.P.P.S.I. : WPPSI-R (1995) : Echelle de Wechsler qui concerne les enfants de 2 ans 9 mois à 7 ans et 3 mois.

 

 

Commentaires  

 
0 #2 03-10-2010 15:48
Merci pour vos précisions! Cependant, dans les textes officiels, "intégration" et "inclusion" sont utilisés comme termes définissant le "I" de CLIS.
Citer
 
 
0 #1 03-10-2010 14:47
CLIS = Classe d'inclusion scolaire
CAT sont devenus ESAT (établissement et services d'aide par le travail)
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Qu'est ce que la néophobie alimentaire ?

 

Cette peur de la nouveauté en matière d'alimentation apparaît le plus souvent chez l'enfant à partir de 18 mois.


L'enfant, à partir de cet âge, a l'aptitude à rejeter tout aliment inconnu qui ne correspond pas à ses préférences alimentaires. Du jour au lendemain, son bel appétit disparaît et l'enfant refuse de gouter ce qu'on lui propose.

Les parents peuvent s'en trouver déroutés ou même s'inquiéter.

Cependant, il n'y a aucune raison de paniquer. La néophobie est donc un trouble alimentaire qui se définit par la crainte et le refus de goûter de nouveaux aliments. Ce trouble correspond à une phase normale de développement de l'enfant.

La néophobie peut avoir plusieurs causes :

- L'enfant a envie de s'affirmer et d'exprimer son indépendance envers ces parents en appliquant le pouvoir de dire "non". En effet, l'enfant exprime ainsi sa prise d'autonomie par rapport à maman et papa.

- Il recherche la sécurité dans le domaine alimentaire. Lors de cette période, l'enfant peut aussi prendre conscience des dangers et développent une crainte face à de nouveaux aliments.

- Il a besoin de confiance pour ne pas se bloquer devant un aliment inhabituel.

La néophobie est souvent d'origine génétique, elle frappe surtout les enfants entre 2 à 10 ans. Un pic semble avoir lieu entre 4 et 7 ans.

Quelles que soient les causes de ce trouble, les conséquences peuvent être catastrophiques sur la santé de l'enfant. Car elle touche généralement les légumes et fruits qui sont riches par les éléments nutritifs qui aident l'enfant à se prévenir de certaines maladies et surtout à bien grandir. Donc il est nécessaire d'aider son enfant à élargir ses goûts alimentaires et atténuer cette néophobie.

Pour cela :

- Il faut obliger l'enfant à gouter un petit peu de tout, sans le forcer à continuer.

- Lui parlez des bienfaits des légumes et fruits pour la santé.

- Lui permettre le droit d'avoir un ou deux dégouts alimentaires et les respecter.

- Ne jamais le forcez à terminer son assiette s'il n'a plus faim.

- Essayer toujours de varier son alimentation : textures, couleurs, modes de cuisson, présentations...

- Lui montrer que l'aliment est bon et que les adultes prennent plaisir à le manger.

- Ne perdez pas patience lorsque vous présenter un aliment au repas autant de fois qu'il le faudra pour qu'il l'accepte.

- Enfin, ne dramatisez pas les repas s'il fait une petite crise, c'est presque un passage obligé.

- Associer votre enfant à la préparation du repas, aux courses, au choix du menu.......

Il s'agit de faire face en trouvant un bon compromis.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy