Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Mon cahier d’homéopathie Comment se soigner avec les petits granules ?

  

Anne Dufour (Illustrateur : Fasko)

Homéopathie, mode d’emploi

Granules ou globules ? Combien de CH ? Combien de tubes ? Combien de temps ? À quelle heure je les prends ? Et ça marche aussi pour les animaux ? Anne Dufour répond dans ce cahier à toutes les questions que l’on peut se poser sur l’homéopathie et donne des conseils très pratiques pour choisir les remèdes les plus adaptés en fonction des symptômes.

Pour utiliser l’homéopathie dans toutes les circonstances, elle propose également des « trousses de secours » adaptées (spécial « bébé », « vacances », « sportifs », « femmes enceintes »…), et présente les 40 remèdes homéopathiques les plus courants et leurs indications.

 

Dans ce cahier :

  • 19 questions réponses pour bien se soigner avec l’homéopathie

  • 7 trousses homéo sur-mesure

  • 40 remèdes homéopathiques les plus courants

  • 43 problèmes et solutions homéo : de « Accouchement » à « Toux », les meilleurs conseils homéo pour se soigner seul

  • Des cases à cocher pour ne rien oublier chez le pharmacien

  • Des illustrations des souches dont sont issus les médicaments homéopathiques et la traduction des noms latins.

L'auteure

Anne Dufour est journaliste santé, spécialisée en nutrition, huiles essentielles et homéopathie. Elle signe la rubrique « homéopathie » du magazine Rebelle-Santé  depuis 5 ans. Elle a un certificat de formation en homéopathie et se soigne, entre autres, par homéopathie, depuis qu’elle est toute petite !

 
Dictionnaire raisonné de l'Art en Médecine

Outil pédagogique appelé à devenir une référence unique en la matière, ce premier dictionnaire raisonné de l'art en médecine est parrainé par l'AFRATAPEM, Centre de formation et de recherche en art-thérapie. Composé de 1800 entrées, définitions, historiques, théories, pratiques et cas, il permet de comprendre et définir l'art-thérapie et ses notions. Toutes les définitions qui figurent en gras dans le dictionnaire sont à la portée du patient, les autres à destination des professionnels de santé.
Exemple du contenu :

A : le solfège du nord de l'Europe et du monde anglo-saxon n'utilise pas la dénomination que la France connait comme les : do, ré, mi, fa sol, la si, mais des lettres soit C, D, E, F, G, H, A, B (O) le A est la note " la " dans le solfège). L'art-thérapeute doit connaitre la culture artistique de ses patients (cf) anamnèse, fiche d'observation.

Abstraction : action d'abstraire. (Médecine) implique des mécanismes neuro-psychologiques importants dans la détermination des perceptions esthétiques des choses.

Accompagnateur : dans le P.A.S. (programme d'accompagnement de soins), personne qui aide, stimule, rappelle les exercices et situations à réaliser entre les séances. Peut donner des informations mais ne relève pas de l'activité thérapeutique ≠ co-thérapeute.

Biographie de l'auteur

Après avoir été professeur d'épistémologie artistique à l'Université européenne du travail à Bruxelles puis enseignant à la Sorbonne, Richard Forestier assure la responsabilité du Centre d'études supérieures de l'Art en médecine (CESAM - AFRATAPEM). Il est à l'origine des premiers diplômes universitaires d'art-thérapie et de la création du titre en art-thérapie moderne validé officiellement par l'Etat français.
Février 2017
 
Et les Mouettes... étaient indifférentes

 

Le voyage initiatique d'une jeune femme embarquée sur une longue croisière qui changera le cours de son existence

Histoire sentimentale dont l’action se situe, à la fin des années 60, sur un paquebot qui relie les îles du sud-ouest de l’océan Indien à l’Europe.

« 
Ce n’était pas encore la mode des croisières. C’était encore le temps des lignes maritimes assurant le transport de passagers pouvant se permettre de prendre du temps pour arriver à destination. Ces déplacements lents étaient, par eux-mêmes, des sortes de vacances ... Sur un bateau on vit comme en parenthèse du monde et surtout de sa propre existence....»

Dans l’espace étriqué du bateau, une jeune femme va vire un voyage initiaque, simultanément au long itinéraire du voyage lui-même, qui devait contourner le cap de Bonne Espérance. C'est une immersion intime inattendue au fond d'elle même. Sur fond historico-géographique, bien documenté et réel. Au fil du roman, l’intensité émotionnelle va aller crescendo jusqu'au dénouement.

C'est un roman touchant de vérité et de sincérité. Le suspense est bien entretenu. C’est aussi un témoignage important sur l'époque qui précéda mai 68.


L’auteur
Née à l’Île Maurice, Joëlle Lagesse est originaire d’une de ces familles de Français qui s’installèrent au XVIIIème siècle dans l’île jusqu’à alors inhabitée. Ils la nommèrent Ile de France. Son ancêtre direct, Antoine Lagesse, arquebusier et armurier du Roy Louis XV, arriva au pays en 1767 et y fit souche, il y a 250 ans.
Veuve, mère de trois enfants et de cinq petits-enfants, Joëlle Lagesse, créatrice de mode, a, toute sa vie, travaillé dans ce domaine. Son violon d’Ingres, toutefois, reste l’écriture. Après la retraite, elle s’est investie de manière plus sérieuse dans le plaisir d’écrire. Après des mémoires, des souvenirs d’enfance d’une époque révolue, elle a rédigé à l’intention de ses petits-enfants ce premier roman.


 
LE LIVRE DES DAMES BLANCHES

 

par Stéphanie Del Regno

Préface de Yves Lignon

Auto-stoppeuses évanescentes, fantômes, spectres, Dames vertes, bleues, noires ou encore rouges, lavandières, sorcières, ou bien fées ; Dames blanches messagères ou annonciatrices d'événements marquants ; épouses assassinées devenues Dames blanches hantant leur propre château pour l' Éternité ; Dames blanches infanticides, cupides, lascives, éplorées, amoureuses ; tels sont les multiples visages de La Dame blanche.

Entre légendes et réalité, voici le tout premier ouvrage consacré entièrement au phénomène des Dames blanches, depuis les origines du mythe jusqu'aux recherches scientifiques actuelles.

 
La pédagogie de l’engendrement

 

Isabelle Drouard Gaboriaud, mariée, mère de quatre enfants, a été successivement enseignante en classes maternelles et primaires, enseignante spécialisée (maître E), directrice d’école et conseillère pédagogique. Passionnée par les relations humaines, elle est aujourd’hui consultante et médiatrice en pédagogie générale et appliquée. Elle est auteure d’une inventivité pédagogique :

La pédagogie de l’engendrement inspirée de la « pastorale d’engendrement » de Christoph Theobald et de Philippe Bacq. 

Points forts de l’ouvrage :

  • La mise en lumière des fondements théoriques de La pédagogie de l’engendrement : une analyse de son inventivité spécifique avec des exemples pédagogiques pratiques. 

  • Une étude des effets de cette pédagogie pour mieux en discerner la pertinence. 

  • Une réflexion de fond sur cette pédagogie innovante qui associe éthique éducative et mise en oeuvre pédagogique afin de favoriser la promotion de la personne.

Cet ouvrage donne des outils théoriques et pratiques pour faire vivre ce nouveau modèle pédagogique.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 460

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Films pour adultes, un danger pour les enfants

C’est toute la personnalité de l’enfant qui pourrait être façonnée à la vision de films normalement réservés à l’adulte.

L’étude, publiée dans le Journal of Studies on Alcohol and Drugs et menée par le département de pédiatrie de la Dartmouth Medical School d’Hanovre (New Hampshire) a porté sur près de 3.600 collégiens. Les chercheurs ont constaté : un penchant plus fort à l’alcoolisme (90% de ces films présentent des scènes de consommation d’alcool) ; démarrage précoce de la consommation de tabac ; comportement violents… Cette étude qui démontre, entre autres conclusions, que les collégiens préservés de films réservés aux adultes sont moins susceptibles de commencer à consommer de l’alcool.

Les chercheurs soulignent l'importance de l’attention des parents à l'exposition de leurs enfants à certains programmes. "C’est un aspect très important de la parentalité,et qui est souvent négligé», déclare le Dr James D. Sargent. Ces résultats s'appuient sur des preuves liant l'exposition des enfants à des films “pour adultes” non seulement au début de la consommation d’alcool mais aussi aux premières cigarettes, aux comportements violents ou, dans un autre registre… à la probabilité d'avoir (très jeunes) des relations sexuelles.

Cela semble pourtant une simple question d’éducation. Les parents qui limitent l'accès à des films réservés aux adultes sont simplement plus prudents et stricts dans leur éducation, en général. Toutefois, après avoir également tenu compte d’autres critères tels que le niveau d’autorité des parents et leur capacité à exiger de manière légitime, et la perception des enfants, les chercheurs constatent toujours ce lien entre exposition à des films "pour adultes" et probabilité de commencer à consommer de l’alcool.

L’explication se trouve dans le fait que 90% des films interdits aux mineurs comportent des représentations de l’alcool et en celà accoutument déjà les collégiens à la pratique de consommation ou du moins “les rendent plus vulnérables” à l’alcool.

Mais là encore, l’analyse va plus loin : les enfants qui voient ce type de films deviennent plus enclins à «la recherche de sensations» et la prise de risque.“ Ces contenus vont jusqu’à modifier leur personnalité”, analysent les chercheurs.

(NIH, Journal of studies on Alcool and Drugs)

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy