Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
Je rayonne jour après jour

 

Nombreux sont les Français qui ont le sentiment de ne pas vivre pleinement leur vie, par manque de confiance en soi, de pensées négatives, d’une vie sentimentale insatisfaisante, ou d’un stress omniprésent.

Pour les aider à changer et à s’épanouir, Peggy Tournigand et Jean-François Ruiz ont synthétisé leur méthode de coaching inédite intitulée "Le Soleil de L'Energie" dans le livre Je rayonne jour après jour aux éditions Marie-Claire, sous la plume bienveillante de Carole Pirmez.

Le Soleil de l'Energie est un programme de coaching d’un an, qui a été créé par Peggy Tournigand et Jean-François Ruiz, les fondateurs de l’Académie du Développement Personnel. Il permet à chacun de rayonner dans les douze dimensions essentielles de sa vie : Amour, Argent, Santé, Apprentissage, Relations Sociales, Passions/Talents, Projets, Contribution, Famille, Travail, Spiritualité et Expression.

Pendant une année, Jean-François et Peggy ont coaché en direct plusieurs centaines de personnes lors de conférences en ligne hebdomadaires. Ils créent une véritable communauté d'entraide et de partage : La communauté des "rayonnants". Cette méthode a donné d’excellents résultats : amélioration des relations amoureuses, professionnelles et familiale, meilleure gestion du stress et confiance en soi, passage à l'action, changement de vie...

L’histoire du Soleil de l’Energie, c’est tout d’abord l’histoire d’une rencontre : celle de Peggy et de Jean-François, qui font connaissance en 2001. La vie met sur leur route des épreuves et de graves problèmes de santé, ce qui les pousse sur la voie du développement personnel.

Ils commencent par étudier le yoga, devenant rapidement professeurs certifiés RYT200 par Yoga Alliance, puis explorent diverses techniques de développement personnel comme la PNL, l’hypnose, le reiki, le pardon, l’EFT, la loi d’attraction, la nutrition ou encore l’éducation positive.

Ils fondent alors l’Académie du Développement Personnel, où ils mettent en pratique ces enseignements et les partagent avec d’autres. Leur nouvel ouvrage, Je rayonne jour après jour, contient le meilleur de ce qu’ils ont appris aux quatre coins du monde, et aidera des milliers de personnes à « révéler leurs multi-potentialité pour une vie plus alignée avec un corps vibrant, un coeur ouvert et un esprit clair. »

 
Le monstre du silence

 

À Babilville, tous les mots et les sons ont été aspirés par un monstre aux oreilles très délicates. Mue, une petite fille qui n’a jamais parlé, se lance à leur recherche dans la montagne du Silence. Au fil de son périple, elle découvrira, guidée par Oriflamme, une bougie éclaireuse, une immense usine de traitement des mots et des sons…

L’auteure a concocté avec délice un récit où ses réflexions sur notre monde s’expriment avec poésie. Les mots qui sont à la fois le sujet et le vecteur de son histoire prennent ici tout leur sens et se jouent de nous avec malice.

Les auteurs
Jeanne Kohli est née en Bourgogne en 1989. Passionnée par l’écriture depuis l’enfance, elle est licenciée en Lettres modernes et titulaire d’un master en Sociologie. Depuis 2015, elle se consacre à l’écriture tout en donnant des cours de sociologie et de psychologie sociale à l’Institut Régional Supérieur du Travail Éducatif et Social. Le monstre du silence est sa première publication.

Stéphane Lovighi-Bourgogne est né à Dijon en 1968. Autodidacte, il peint avec passion depuis plus de 25 ans. Il doit ses premières émotions picturales à des peintres comme Van Gogh, Lucian Freud ou Eugène Leroy. Sa peinture figurative, proche de l’expressionnisme laisse place depuis les années 2000 à un style transfiguratif. Ses œuvres sont exposées à Marseille, Paris, Aix-en Provence, mais aussi au musée d’Haarlem aux Pays-Bas. Pour illustrer cette histoire, Stéphane a utilisé la mine de plomb.

Parution le 16 octobre 2017

 
Halte au harcèlement à l’école !

 

Marie-José Gava, médiatrice, fondatrice de Place de la Médiation, organisme de formation à l’origine du Certificat en prévention et médiation dans l’enseignement.

Sophie de Tarlé, rédactrice en chef du Figaro Étudiant.

En France, plus de 10% des collégiens seraient victimes de harcèlement, soit près de 233 000 élèves, selon les données de l’Éducation nationale et 73 000 lycéens. Par ailleurs, 1 élève sur 5 serait confronté au cyber-harcèlement. Un phénomène préoccupant qui peut parfois briser des vies.

Ce guide s’adresse aux familles pour les aider à accompagner leurs enfants confrontés au harcèlement : Comment reconnaître le harcèlement ? Comment prévenir les risques liés à Internet, comment faire face aux attaques à caractère sexuel ? comment repérer les signaux de mal-être chez son enfant, dialoguer avec lui, et le coacher… sans agir à sa place ? Comment suggérer des pistes pour s’en sortir, sonner l’alarme, devenir parents d’élèves acteurs dans la prévention du harcèlement scolaire ? Mais aussi, comment aider son enfant à tourner la page après un harcèlement ?

Ce guide inclut aussi une boîte à outils pour permettre aux jeunes victimes, de repérer, prévenir et réagir au harcèlement. Notamment :

 - Identifier les groupes, les clans et les jeux d’alliance

 -  Ne pas apparaître comme une « proie facile »

 - Montrer une attitude assurée

 - Avoir conscience de ses forces

 - Renforcer sa confiance et son estime de soi

 - Lâcher prise et se protéger

 - Assumer sa peur …

 
Méthode Chataigner, l'alimentation des gens heureux

Plus qu’une philosophie, c’est pour Frédérique Chataigner une conviction, résultant de plus de quinze années de recherches et d’expérience en tant que psychothérapeute et hypnothérapeute du comportement alimentaire.

Spécialiste reconnue de l’alimentation et de la gestion du poids, et auteure d’une méthode innovante, la Méthode Chataigner, regroupant l’hypnose, la nutrithérapie et la nutrition anti-addiction, Frédérique Chataigner publie chez Hachette, son nouveau livre : Méthode Chataigner, l'alimentation des gens heureux. Plus de 300 pages pour suivre une méthode qui a fait ses preuves et se régaler avec 100 recettes de cuisine santé et plaisir !  

Pour reprendre le contrôle de son comportement alimentaire,

Pour se délester des kilos en trop,

Pour être en pleine forme et améliorer sa santé,  

Frédérique Chataigner dévoile dans son 2e livre, Méthode Chataigner, l'alimentation des gens heureux, les grands fondements et principes de sa méthode, les clés pour les adapter à chacun, et de succulentes recettes de cuisine santé et plaisir !

De la théorie à la pratique...

Loin des régimes traditionnels, la méthode Châtaigner allie nutrition logique, hypnose et nutrithérapie. En sept étapes, cette méthode innovante permet d’atteindre son poids de forme, de le garder, et de trouver la voie vers le bien-être.

Dans la 1ère partie de son ouvrage, Frédérique Chataigner détaille sa méthode et ses 7 étapes (cf. ci-dessous) et livre des conseils pratiques pour gérer diverses situations – les extras, les repas de familles, les vacances ou encore le restaurant.

La seconde partie invite quant à elle à passer en cuisine avec 100 recettes minceur et bien-être. Chili con seitan, Décoction ayurvédique, Nage de Saint-Jacques au safran et riz à l'encre de seiche, Cappuccino de pois cassés, Jus de légumes façon Breuss, Couscous végétarien de Monica, Salade de papaye verte... Toutes les recettes sont d’ailleurs classées en annexe selon leurs bénéfices santé (transit, mémoire, baby-blues, problèmes inflammatoires ou cancers...).

 

En bref, un livre pour se réconcilier avec son corps, se régaler... et adopter l'alimentation des gens heureux !

 

 
Lorsque j'étais quelqu'un d'autre

« La première chose que je visualise en pensée est l’endroit où je me trouve : cette petite habitation construite au milieu de la forêt tropicale et une rivière, que je vois comme si mon esprit la survolait à bonne hauteur, comme si j’étais un oiseau. Un aigle. Et soudain une image me surprend, qui s’impose avec netteté : des hommes avancent. La végétation s’efface, la rivière laisse place à un paysage uniformément blanc. Les hommes sont des soldats, accompagnés de chars d’assaut. Des Allemands. C’est la guerre. Je suis l’un d’eux. Alexander Herrmann, Obersturmführer. Je me vois mourir, blessé à la gorge par un shrapnel qui me sectionne la jugulaire. Je meurs là, dans la neige. »

Alors qu’il pratique une retraite dans la forêt amazonienne, Stéphane Allix est saisi par une vision qui ne cessera de l’obséder à son retour en France. Ce qui aurait pu n’être qu’une banale divagation éveille en lui un écho insistant, dont il ne saisit pas la source. Longtemps grand reporter, notamment dans des territoires en guerre, il ne résiste pas à l’envie de savoir si un soldat allemand aurait porté ce patronyme. Il entame des recherches qui le conduisent à un Alexander Herrmann, Obersturmführer, mort sur le front en Russie.

Coïncidence troublante ? Impossible de se contenter de cette hypothèse.

Débute alors une immersion dans ce monde inconnu pour lui qu’est l’Allemagne pendant la montée du nazisme et durant la guerre. Une enquête approfondie dans les archives et sur le terrain, la lecture d’innombrables livres, des rencontres avec des spécialistes lui apportent la confirmation que cette scène s’est déroulée telle qu’il l’a vue.

Qu’en est-il donc de cette singulière résonance entre le soldat et lui-même ?

A-t-il été ce soldat dans une autre vie ? Le chemin que parcourt Stéphane Allix sur les traces de cet inconnu familier va l’aider à se confronter à l’ombre intérieure qui l’accompagne depuis l’enfance. Et lui ouvrir la voie de l’apaisement.

Ce livre est le passionnant récit de cette double aventure. Lumineux.

 

Parution 20 octobre 2017

 

 

Stéphane Allix est journaliste d’investigation et auteur du best-seller Le Test. Il a fondé l’Inrees, l’Institut de recherche sur les expériences extraordinaires, et le magazine Inexploré. Il est aussi le créateur et l’animateur de la série Enquêtes extraordinaires, sur M6. 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 485

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Parler de la maladie avec ses enfants

 

Il est rarement évident de trouver les mots justes pour aborder le thème délicat de la maladie avec les enfants, surtout lorsque c'est l'un de ses proches qui est gravement malade.


Les parents hésitent souvent et montrent parfois la volonté de maintenir l'enfant hors de la sphère de la peur ou de la tristesse...
Certains parents considèrent qu’il faut préserver l’enfant de l'impact des mauvaises nouvelles qui seront douloureuses.
Le silence est souvent de mise alors qu’il engendre des effets néfastes. Il est donc nettement préférable de lui dire simplement la vérité, à laquelle il a parfaitement droit, à l'aide de mots raisonnables et honnêtes.

Parler franchement à l’enfant lui montrera, de façon consciente ou non, qu'il peut avoir confiance en ses parents, mais également que ceux-ci ont confiance en lui. Il est préférable que les deux parents soient présents pour l'annonce, mais l'un et l'autre peuvent en parler chacun de leur côté. Il s’agit surtout de ne pas laisser le silence s’installer par facilité ou maladresse.

Cependant, avant d’annoncer la maladie, il est nécessaire d'être soi-même suffisamment préparé à cette nouvelle : si le parent se met à pleurer devant son enfant, cela pourrait inutilement l'effrayer à outrance. Rester calmes et posés, permet à l’enfant d’être dans de bonnes conditions pour apprendre et accepter la nouvelle.

Bien sûr, la façon de parler à l’enfant doit être adaptée à son âge et donc le discours doit être clair et compréhensible. Cependant, certains mots, tels que "maladie", "incurable", "cancer" ou "mort" doivent être dits. Sinon, si les parents restent trop vagues ou trop légers, l'enfant risque de ne pas comprendre l'exactitude et le sérieux de la situation. Il est parfois nécessaire de donner des explications plus détaillées de la maladie, des soins qu'elle nécessite et des bouleversements familiaux que cela peut entraîner.

L’annonce doit se baser sur un dialogue, c’est à dire un échange entre les parents et l’enfant. Celui-ci posera certainement des questions, et les parents devront s’assurer qu’il a bien tout compris et être attentif à son état d'esprit.

Ensuite, rien n’empêche de prolonger la discussion sur le thème de la mort, par exemple. Il faut bien à un moment donné aborder les moments qui appartiennent à l'existence : vie, mort, souffrance … Cela va permettre à l'enfant une réflexion efficace et une bonne appréhension du monde. C’est tout simplement une façon pertinente de procéder à son éducation, nécessaire à son développement intellectuel et psychologique.

Quand l'enfant aura assimilé et accepté la nouvelle, il sera prêt à affronter « l’endroit où est pris en charge le malade », c’est à dire l'hôpital dans la majorité des cas. Cependant, il est essentiel de lui en avoir parlé auparavant et de lui avoir décrit les diverses visions auxquelles il pourrait être confronté (alitement du malade, tuyaux et machines qui l'environnent, fatigue et maigreur éventuelle...) afin d'éviter un choc visuel.

Il semble primordial que l’enfant puisse avoir ce contact avec le malade. Toute coupure radicale et soudaine peut être un réel traumatisme pour l’enfant qui ne pourra que fantasmer « sa réalité ».

Il est possible que l'enfant refuse d'accepter la maladie et manifester alors des pleurs, de la prostration, de la colère, un certaine mutisme. Cela pouvant parfois aboutir à des problèmes psychologiques sérieux.

L’enfant doit pouvoir compter sur ses parents. Il peut être envisagé d’avoir recours à l'intervention d'un spécialiste (ex : psychologue) afin que l’enfant intègre cette nouvelle mais surtout pour l’aider à mener à bien le travail mental nécessaire pour acquérir les bases qui feront de lui un adulte équilibré et confiant.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy