Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
La maison de rêve Image du corps familial et habitat

 

Patrice Cuynet
 

Pour pouvoir s’installer et se représenter son « être ensemble » la famille a besoin d’habiter un espace circonscrit. Le domicile est l’expression concrète de sa manière de vivre ses relations conscientes et inconscientes. Par la distribution des lieux et sa façon de les investir, le groupe familial révèle sa structure inconsciente du « corps commun familial » et les possibilités qu’il laisse à l’individu de se singulariser pour construire son identité.
Mais à côté de cette maison réelle, qu’en est-il pour chacun de sa maison de rêve ? «Dessinez-moi ensemble votre maison de rêve, et je vous dirai qui vous êtes... » C’est à cette perspective fantasmatique que s’attache Patrice Cuynet. Le dessin familial d’un plan de maison imaginaire devient alors une épreuve projective groupale. Désirs et liens inconscients se révèlent dans une inter-relation de contenants à travers cette épreuve : espace intime / espace privé, dedans / dehors, contenant / contenu, enveloppe psychique et Moi-Peau… Patrice Cuynet explore cette épreuve à travers ses multiples dimensions. Il fournit les clés méthodologiques pour mener cette épreuve et les grilles pour interpréter les résultats.
Un ouvrage riche tant sur le plan théorique de l’image inconsciente de corps familial, que pour une clinique thérapeutique largement illustrée.
Un livre qui intéressera tout clinicien et soignant.

 L'auteur :

Patrice Cuynet est professeur de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, psychologue, psychanalyste familial de la Société française de thérapie familiale psychanalytique (SFTFP) ainsi que de l’Association internationale psychanalytique de couple et de famille (AIPCF). Ce nouveau livre est le pendant complémentaire de l’ouvrage : L’arbre généalogique en famille, déjà paru en 2016, aux Editions In Press.
 
Alimentation et autisme Relever le défi… une bouchée à la fois

 

Ouvrage de Marie-France Lalancette, Dt.P.

Québec – Le 22 février 2017 - Pour améliorer la qualité de vie des autistes.

Il faut admettre que l’alimentation est souvent là où le bât blesse pour l’autiste et sa famille. Quoi de pire pour un parent que de ne pas pouvoir nourrir adéquatement son enfant?

Et pour l’autiste, c’est un défi difficile à relever. La nutrition a un impact direct sur nos cellules et notre métabolisme et entraine donc des réactions globales du corps, comme la douleur, l’irritabilité ou les troubles de sommeil.

L’autiste a besoin de toutes ses ressources potentielles pour s’intégrer au monde qui l’entoure. Quand la douleur monopolise le cerveau, aucun apprentissage n’est possible.

Peut-on guérir l’autisme par la modification de la diète? Malheureusement, non. Mais lorsqu’un enfant se replie moins sur lui-même et se met à sourire parce qu’il n’a plus de crampes, qu’il a un meilleur sommeil ou qu’il s’alimente enfin suffisamment, n’est-ce pas une forme de guérison?

Pour un autiste, se sentir mieux dans son corps est une condition essentielle pour qu’il s’ouvre au monde…et que le monde s’ouvre à lui!

L’auteure base son approche sur cinq principes selon lesquels doit s’effectuer tout changement alimentaire: prévenir les carences, adapter nos décisions à notre enfant, développer une relation positive avec la nourriture, identifier les troubles digestifs et les intolérances et, enfin, soulager et soigner.

Un livre unique et complet qui s’adresse aux parents, aux intervenants, aux éducateurs et aux autistes euxmêmes.

 

En plus d'être nutritionniste depuis 20 ans, Marie-France Lalancette se consacre aux enfants, avec des défis alimentaires importants, depuis 10 ans autant à l’Hôpital Ste-Justine qu’en CLSC. Elle est également diplômée en biologie et en sciences de l’éducation. Elle offre des ateliers en ligne et des conférences aux parents et aux professionnels via le portail Passeport Nutrition, un portail d’information fiable en nutrition créé par le Réseau Nutrition Familia, l’organisme qu’elle a fondé et qui regroupe des nutritionnistes se consacrant aux familles. Rédactrice de nombreuses chroniques, elle est l’auteure de deux ouvrages publiés aux Éditions de l’Homme et chez Modus Vivendi.

 
Les perles chez le sexologue

 

par Steve Abadie-Rosier

Une chose est certaine avec Steve Abadie Rosier, c’est qu’il ne laisse pas indifférent.

Petit génie de la psy et des relations humaines, surdiplômé aux multiples visages, le docteur Abadie Rosier est psychotérapeute spécialisé en psychocriminologie et en psychotraumatologie également psychanalyste et sexologue. Auteur déjà de quatre livres dont « Les forteresses psycho pathologiques du sujet criminel » (éditions les neurones moteurs, 2010) qu’il a écrit à 23 ans, il revient cette fois en opérant un grand écart littéraire au travers de son cinquième ouvrage « Les perles chez le sexologue ».

En toute bienveillance, l’auteur a sélectionné le meilleur des mots et maux recueillis lors des consultations au sein de son cabinet, véritable laboratoire et miroir sociétal, anonymisés bien évidemment, aussi impertinents que drôles, parfois très crus et parfois comiques autant que tragiques.

Préfacé par Olivier Macé, écrivain, metteur en scène et Molière de la meilleure pièce en 2001 pour « Ladies Night », ce livre de la célèbre collection « Les perles de… » ouvre une fenêtre sur le quotidien des consultations en sexologie, nous faisant voyager dans le cabinet du praticien qui partage ainsi avec le lecteur ses meilleurs moments sans trahir l’intimité de ses patients.

 
Mon cahier de gemmothérapie Pour se soigner avec les macérâts de bourgeons
 
Auteure : Moune
Illustratrice : Olivia Oudart
 
Faites vous-même vos macérâts de bourgeons
 
La gemmothérapie est l’art d’extraire les propriétés des bourgeons ou des jeunes pousses.
Dans ce petit morceau de vie qu’est le bourgeon ou la jeune pousse, on retrouve le concentré des propriétés globales et condensées du végétal concerné.
Il renferme à lui tout seul les propriétés et les bienfaits de toutes les futures parties de la plante adulte.
Moune, dans ce cahier, nous explique comment extraire tous les principes actifs de ces végétaux en croissance, avec une méthode à la fois très simple à réaliser, très efficace et très peu onéreuse.
De la cueillette à l’utilisation des extraits (en fonction de leurs indications) en passant par la macération, on apprend ainsi, pas à pas, à fabriquer des extraits végétaux contenant le meilleur des plantes pour soigner mille et un soucis de santé.
 
Moune
Mère de deux petites filles, Moune a commencé à fabriquer ses produits de santé, de beauté et ménagers le jour où elle a décidé de faire les courses le moins souvent possible. Depuis plus de 10 ans, elle anime et organise des ateliers et des stages au sein d’une association : « L’Atelier éco’naturel ». Elle écrit chaque mois la rubrique « Fait-Maison » du magazine Rebelle-Santé. Elle est l’auteure des Cahiers de sorcières.
 
Mon cahier de sophrologie Trouver son équilibre corps-esprit

 

Auteure : Perline Noisette

Illustratrice : Camille Virolleaud 

La sophrologie en pratique

La sophrologie est connue comme une méthode de relaxation, mais elle est infiniment plus que ça. Être bien en toute circonstance, dépasser ses blocages, ses peurs, ses difficultés, affronter les aléas de la vie sans s’écrouler, ne sont que des exemples de ce que la sophrologie peut apporter au quotidien.

Ce cahier de sophrologie est destiné à vous donner des pistes pour surmonter les soucis du quotidien. Et avancer sur le chemin de l’harmonie et de la conscience.

Ce cahier n’est pas magique, il ne réglera pas les problèmes d’acouphènes ou de fibromyalgie, mais, en pratiquant la sophrologie régulièrement, on peut se sentir bien mieux, apprendre à réagir à une mauvaise nouvelle, à un événement soudain, et en fin de compte à être, globalement, plus calme et plus en accord avec soi-même.

  • Une introduction à la sophrologie, pour qui, pour quoi, comment, quand...

  • 20 séances de sophrologie par thème, illustrées pas à pas.

  • Des zones réservées pour écrire ses ressentis avant, pendant et après la séance.

  • Un système visuel de renvoi pour éviter les répétitions de début et de fin de séance.

 

Perline Noisette, ingénieure, docteure ès sciences-technologie-société, analyste programmeuse, journaliste scientifique, quadrilingue, est sophrologue diplômée RNCP depuis 2012. Dans un monde stressé, elle s’aperçoit qu’elle ne veut plus rester dans ce tourbillon délétère et cherche donc comment travailler sans altérer sa santé, tout en aidant les autres à faire de même. Elle décide alors de devenir sophrologue, ce qui correspond mieux à ses attentes humaines. Son activité de sophrologue s’inscrit dans une démarche de mieux-être et de bien-être. Elle exerce sous le nom de Sophrologie et Compagnie®.
http://sophrologie-et-compagnie.com

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 460

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Un enfant peut-il grandir sans père ?

 

Le couple parental traditionnel avec ses rôles partagés entre une mère au foyer et un père à l’activité professionnelle extérieure, a beaucoup évolué depuis plusieurs dizaines d’années. Actuellement, la majorité des mères ont une activité professionnelle. On note également de plus en plus de familles monoparentales.


Les nouveaux types de famille ont-ils des conséquences sur le développement de l’enfant?

Grandir sans père au quotidien, est-ce un risque pour les enfants des familles monoparentales ?

Comment l’identité masculine se forge-t-elle dans ces familles qui sont surtout structurées autour de la mère avec des relations distendues avec les pères ?

En fait, un père, à quoi ça sert ?

Selon les psychanalystes, avoir un père, c’est, dans le premier âge, avoir d’abord quelqu’un qui va faire fonction de tiers dans la relation entre la mère et l’enfant. La présence du père oblige l’enfant à admettre que sa mère n’est pas « toute » à lui. Il favorise ainsi l’acquisition de l’autonomie et de l’indépendance et permet à l’enfant de s’ouvrir au monde qui l’entoure. De plus, la présence active des pères auprès des tout-petits exerce une action dynamisante sur leur développement.

En grandissant, l’enfant attribue au père les prohibitions, les interdits, les obligations et les ordres. Dans les cultures traditionnelles, la fonction paternelle était principalement centrée sur la limitation des désirs de l’enfant et, en lui transmettant des règles et des valeurs, à acquérir force de caractère, pouvoir de contrôle, sens moral et désir d’affirmation positive de soi. Il reste aujourd’hui une image encore très présente de cette fonction paternelle traditionnelle.

Comment cela se passe quand « papa » est absent…

Certes, l’absence du père peut entraîner un sentiment d’insécurité. Pour autant, cette absence n’entrave pas le cadre du développement psychique de l’enfant. Celui-ci évolue au sein d’une constellation de références dont les principaux acteurs sont son père et sa mère. Si l’un des deux vient à disparaître ou à s’éloigner, l’enfant peut continuer néanmoins à se développer en « adoptant» dans son entourage de nouvelles « références adultes » ou « tuteurs d’attachement » qui sauront remplir le vide affectif laissé. Dans le cas de l’absence du père, il peut tout aussi bien s’agir d’un autre parent masculin, d’un professeur ou d’un éducateur… toute personne auprès de qui l’enfant saura retrouver ce sentiment de sécurité.

Ainsi les enfants font un travail psychique d’intériorisation des images parentales qu’ils vont puiser, en premier lieu, chez leurs parents mais aussi chez les adultes qui s’occupent d’eux au quotidien et qui leur proposent des images d’identification solides, fiables et sources de sécurité.

On peut penser que l’enfant a besoin d’une fonction parentale adéquate plutôt que d’un père ou d’une mère à tout prix. On entend souvent dire que « rien ne remplace une mère ou un père », on devrait plutôt dire que rien ne remplace une fonction maternelle/paternelle adéquate.

Reste néanmoins, le réel besoin pour tout enfant de connaître ses deux géniteurs afin de situer ses racines et origines, même s’il ne peut, au quotidien, vivre avec.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy