Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les dossiers de Conseil-Psy
CANCER ET SEXUALITÉ, SI ON EN PARLAIT ! De l’adolescence à l’âge adulte

Sébastien Landry

Préface du Pr Jacqueline Godet, Présidente de la Ligue contre le cancer  

L’image sociale du cancer, cette « longue maladie », est heureusement en train changer. Mais la sexualité des personnes malades reste un sujet tabou.

Cet ouvrage, en brisant le tabou, constitue une véritable révolution culturelle. Psycho-sexologue spécialisé en cancérologie, l’auteur accompagne au quotidien des patients confrontés aux difficultés intimes et sexuelles que peut engendrer le cancer. Avec ce livre, il partage son expérience, informe, propose des solutions, délie la parole.

À qui s’adresse ce livre ?

- aux patients adultes et adolescents pour les aider à mieux comprendre ce qu’ils traversent : reconstruire son image du corps, renouer avec la séduction, reconquérir ses désirs, savoir gérer les douleurs… avoir une sexualité épanouie.

- aux soignants pour les sensibiliser à la question centrale de la sexualité, leur fournir des connaissances, leur permettre de mieux comprendre les interrogations des patients et de répondre aux questions qu’ils se posent : inhibition du désir, dysfonctionnements, anorgasmie, fertilité, enfants…

Sébastien Landry est psycho-sexologue / sexothérapeute spécialisé en cancérologie. Il exerce pour la Ligue contre le cancer. Salarié du comité de la Sarthe, il intervient également auprès des comités 44 et 49. Il travaille également auprès de l’AASM-Clinique Victor Hugo, Centre Jean Bernard. Il enseigne à Le Mans Université. Il est l’auteur du livre Onco-sexologie, quand le cancer bouleverse la vie intime et sexuelle et co-auteur du livre Psycho-oncologie : 12 cas cliniques, Editions In Press.

 
CHEVAUCHER LE DRAGON UTILISER NOTRE ÉNERGIE SEXUELLE COMME TREMPLIN VERS L’ÉVEIL

JEAN-CHARLES BOUCHOUX

Mais, qu’est-ce qui nous arrive ? Il semble normal de vouloir passer devant tout le monde, normal de casser le bien d’autrui parce qu’il s’est mal conduit, normal de tenir despropos racistes, normal d’agonir la  caissière du supermarché parce qu’elle ne va pas assez vite…

Les passages à l’acte sont pléthore et rien ne semble vouloir les enrayer.

Après ce constat Jean-Charles Bouchoux décide de vouer un essai tout entier au passage à l’acte. Comme à son habitude, il commence par un état des lieux : description de l’appareil psychique et tentative de réponse à la question qu’est-ce qui en Moi empêche le passage à l’acte, et quelle est cette barrière qui semble avoir disparu ?

Dans la continuité de ce travail, le sexuel vient évidemment s’insérer. Que vont chercher ceux qui pratiquent une sexualité apparemment outrancière ? La première pensée qui s’impose est : une anesthésie. En effet dispendier son énergie, permet de ne plus rien sentir, de ne plus rien désirer. Un même constat pourrait se faire avec la drogue. Or, il semble bien qu’il existe une sexualité sacrée. Ce pourrait-il que certains libertins aient comme objectif inconscient une recherche spirituelle ? D’aucuns prennent de la drogue pour s’anesthésier, d’autres, ailleurs, en font une cérémonie visant à accéder à d’autres niveaux de consciences… Pourquoi le sexe n’aurait-il pas droit à ses cérémonies lui-aussi ? Dans son exposé, il s’appuie sur la psychanalyse, mais rapidement d’autres points de vue se sont imposés à lui : Tao, Tantra… et même le chamanisme. Et ce qu’il a découvert en Amérique du Sud l’a obligé à revoir complètement ma copie. C’est de ces pérégrinations qu’est né Chevaucher le Dragon. 

Jean-Charles Bouchoux est psychanalyste et formateur en institut dans la région d’Arles et de Montpellier. Il a publié Les Pervers narcissiques aux éditions Eyrolles en 2009 et Transformer souffrance et colère en énergie d’éveil, Dervy 2018.

 
« Les Flammes du Diable »

 

  

Une famille tenue dans la marginalité

Un père de famille tout en contradiction

Violences, inceste, schizophrénie... l'histoire vraie d'une famille tenue en marge de la société par le père de famille : Il était fils de directeur d'école et pourtant aucun de ses cinq enfants n'était scolarisé. Il était chrétien et marié mais vivait avec deux femmes sous son toit : son épouse et sa maîtresse. Il menait la vie d'un cas social mais écoutait de la musique classique. Il n'y avait aucun livre à la maison mais il connaissait les grands classiques de la littérature.  

On saisit déjà, à travers ces quelques phrases, l’ambiguïté et la complexité du personnage du père dans le roman « Les Flammes du Diable » écrit par Alice Deloi et édité par Edilivre.

Proche de l'autobiographie, cet ouvrage retrace l'existence d'une famille - la famille d'Alice - évoluant dans une marginalité complète à cause d'un père de famille manipulateur, violent et incestueux.

Dans ce roman tiré de sa propre histoire, Alice Deloi décrit son père comme une personne dotée d'une intelligence manipulatrice et d'un grand pouvoir de persuasion. C'est également une personne violente, enchaînant les échecs professionnels et ayant des tendances pédophiles et incestueuses. Il est pourtant tout le contraire de l'archétype de l'alcoolique/marginal classique.

Fils de parents tous deux directrice et directeur d'école, il a pourtant choisi une scolarité chaotique qui l'a très tôt poussé vers la marginalité. Sans qualification particulière, l'auteure raconte comment il enchaîne les tentatives professionnelles décousues, au détriment de sa propre famille ( création d'un élevage de lapins et de cochons d'inde, d'une belle galerie de peinture, etc). Persuadé d'être recherché par toutes les polices du pays, il impose à sa famille des déménagements fréquents dans la région normande, puis à travers toute la France, réussissant ainsi à berner l'administration et les services sociaux.

Dans cet ouvrage aux couleurs sombres, réside pourtant une part de lumière. Il offre une lueur d'espoir aux personnes traversant ou ayant traversé des épreuves difficiles. Dans ce roman, Alice Deloi raconte son existence, comment elle a grandi, mais également comment elle s'est enfuie et comment ses frères et soeurs ont eux aussi fini par s'enfuir du domicile familial... Les bases fragiles de l'instruction de l'auteure lui permettront pourtant de prendre la fuite vers un avenir meilleur.

L'auteure précise : Il s'agit aussi de transmettre un message d'espoir à tous ceux qui ont souffert dans leur enfance. Je désire que ce livre sensibilise l'opinion publique et fasse l'objet de discussions. Le père - mon père - a finalement répété ce qu'il a vécu dans son enfance. Il a une histoire personnelle très particulière avec un caractère spécial.

 
CORPS ALIGNÉ CORPS VIVANT

 

Journal de mes ateliers yoga du samedi - Danièle Simon

À force de voir ses élèves prendre des notes et de les entendre exprimer leurs ressentis lors des ateliers qu'elle anime, Danièle Simon a eu envie de raconter ces moments privilégiés où elle a souvent l'impression de vivre une réelle alchimie avec eux.

Pour cet ouvrage, elle a imaginé que l'une de ses élèves recopiait « la phrase du jour » et tenait un petit cahier de ses cours. Ce livre est une façon d'entrer dans la philosophie orientale pour les néophytes, ou de la pénétrer un peu plus pour les plus aguerris, avec de nombreux petits exercices à l'appui… présentés de manière ludique et facile pour la compréhension.

  • Un récit qui est un formidable fell good book.

  • Comment être profond en toute simplicité.

  • Nombreux exercices pratiques. 

Danièle Simon est professeur de yoga et pratique la méditation dans l'esprit du zen. Elle est également consultante-formatrice en entreprise. Elle a publié : Stress, comment s'en faire un allié, paru chez A2C Médias.

 
LE RÊVE Son interprétation

 

Paul-Laurent Assoun, Gérard Bonnet, Philippe Lacroix

Alain de Mijolla, Nicole Fabre, Jean-François Noël

 

Comment ouvrir les portes du rêve ? Comment en comprendre le sens ? Comment tirer le meilleur parti possible de nos rêves.

L’ouvrage sur l’interprétation du rêve demeure l’apport le plus original et le plus fécond de la psychanalyse. C’est ainsi que Freud le considérait, au point de souhaiter qu’une plaque commémorative le rappelle au lieu où il a fait cette découverte !

Le rêve reste plus que jamais « la voie royale » pour l’écoute de l’inconscient. Comment lui rendre cette place prééminente ? Pourquoi rêve-t-on ? Comment ouvrir les portes du rêve ? Comment en comprendre le sens ? Comment l’interpréter ? Telles sont les questions au coeur de ce livre qui est un véritable manifeste en faveur de la vie onirique aujourd’hui.

Chacun des auteurs l’aborde de manière originale à partir de son expérience et de sa recherche. Il démontre pourquoi et comment réinventer l’interprétation et tirer le meilleur parti possible de chacun de nos rêves.

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 508

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Frères et Soeurs : Quand Vivre Ensemble dans une Fratrie permet de Grandir Mieux

 

La fratrie est sans aucun doute une source d’attachement affectif entre enfants, mais également un cadre d’apprentissage de liens sociaux et aussi un facteur de sécurité, notamment en cas de défaillance des parents.


Tout d’abord, la fratrie est un terrain exceptionnel d’expérimentation pour la construction du « moi » des enfants.
Les liens fraternels se construisent le plus souvent sur des dualités « complicité/rivalité », « entente/ mésentente », entre les frères et sœurs.
La fratrie permettrait donc à chaque enfant d’expérimenter des sentiments complexes selon lesquels il pourrait aimer et haïr le même frère, en fonction des moments et des circonstances.
Pour parvenir à développer des relations adultes, il est important de savoir appréhender les subtilités de nos émotions.

De même, il semble primordial d’expérimenter et d’assumer son rôle et sa place dans la fratrie : être l’aîné, par exemple, peut comporter certains avantages qui rendront les plus jeunes jaloux : permission de sortir seul ou rentrer plus tard à la maison. Cependant, cela peut aussi avoir des côtés moins plaisants comme supporter la pression de devoir montrer le bon exemple à ses cadets.

Ensuite, la fratrie est également une barrière de sécurité contre la défaillance des adultes.
Avoir des frères et sœurs permet de se créer un sous-groupe familial relativement indépendant des parents. Cette unité peut ainsi devenir une source de sécurité si les parents ne remplissent pas ou plus leur rôle.
Il semble que les relations fraternelles deviennent fréquemment plus intenses et vitales pour les enfants lorsque les parents sont défaillants.
Le maintien d’un cadre de vie commun pour les enfants de la fratrie entraîne moins de troubles comportementaux et affectifs, notamment chez les plus jeunes, pour qui l’aîné représente une source de sécurité. Ainsi, dans le cadre d’un placement, il est vraiment souhaitable qu’il soit conjoint pour permettre une meilleure régulation des émotions et ainsi contribuer à une meileure adaptation psychosociale.

Il est donc important pour les membres d’une même fratrie de vivre ensemble. Il existe très souvent une pérennité des liens fraternels que ce soit la connivence, l’attachement, le sentiment de sécurité, une fois que les frères et sœurs sont parvenus à l’âge adulte.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy