Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Quelques bonnes raisons pour utiliser le Préservatif et en finir avec les Taboos

 

 


1-C'est la seule protection fiable contre les M.S.T. (Maladies Sexuellement Transmissibles). Rappelez-vous que le Sida ne se guérit pas, il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement. Pour vous protéger : le Préservatif est votre seul allié.

2- C'est la protection la plus fiable contre les grossesses non souhaitées. A partir du moment où vous avez vos règles, vous pouvez prétendre à être enceinte. Le record attérant d'une petite fille de 7 ans devrait vous faire réfléchir. Le taux de réussite contraceptive est de 99% contre 90% pour beaucoup d'autres...

3- Tous les Préservatifs sont fiables ! tous les préservatifs vendus en France ont subi des contrôles de qualité établis selon des critères extrêmement sévères. L'inscription NF sur l'emballage est la garantie de cette qualité.

4- Le préservatif ne change pas les sensations lors de la relation sexuelle. C'est un mythe qu'il faut rompre !! Les préservatifs d'une autre génération étaient plus épais et sans doute moins confortables, à l'heure actuelle ils sont moins épais qu'une feuille de papier et tout aussi résistants. Vous DEVEZ l'utiliser avant tous contacts bucaux-génitaux-anaux.

5-Le Préservatif est facile à mettre en place. Sachez que ceux qui ont du mal à mettre le préservatif en place utilisent sans doute la mauvaise taille. Il existe toutes sortes de tailles, pour pénis plus petits, plus grands, plus épais, moins épais. Si vous n'osez pas demander conseil en pharmacie, ou les acheter à ciel découvert, vous pouvez les acheter sur le net, dans les sex-shops, ou aller aux plannings familiaux. Pour le mettre en place, vous pouvez consulter une notice explicative ici : http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/sida2/9148.htm Votre partenaire peut s'entrainer avec vous pour la bonne mise en place du préservatif, faites-en un jeu !

6-Le préservatif ne rend pas la pénétration plus difficile. Ce qui rend la pénétration difficile, c'est le manque de lubrification. Soit les préliminaires n'ont pas été assez longs, soit vous avez besoin d'un lubrifiant complémentaire. Vous trouverez du lubrifiant dans toutes les grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies, et également sur le net.

7-Le préservatif n'est pas cher. Il est vrai que nous ne trouvons plus de préservatif à 1 franc, il est vrai que les grandes marques pratiquent des prix assez prohibitifs. N'hésitez pas à utiliser des sous-marques vendues en pharmacie ou marques de distributeur en grande surface. Ils sont tous aussi fiables. Vous pouvez aussi en demander à votre infirmière scolaire, au planning familial...

8-Vous n'avez pas l'air ridicule avec un préservatif. Le préservatif peut même être sexy : Vous pouvez faire du temps de pause un instant très érotique. Votre compagne (compagnon) peut par exemple s'entrainer à vous le dérouler avec la bouche. Sachez qu'il en existe de toutes les couleurs pour aller avec le teint de votre peau, de tous les gouts pour amuser la (le) partenaire, et de toutes les formes pour apporter d'autres sensations comparables aux sex toys lors de la pénétration.

9-N'oubliez pas que c'est une question de respect. De votre partenaire en premier lieu, mais aussi de vous.......

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Les 3 Phases du Complexe d’Œdipe chez le Petit Garçon

 


La phase phallique :

Le garçon a l'intuition des jeux sexuels qui existent entre ses parents et prend conscience qu'il existe entre eux une complicité dont il est exclu. La frustration qu'il en ressent provoque plusieurs comportements typiques où l'enfant tente de s'interposer entre son père et sa mère (il entre dans la chambre parentale sans frapper, par exemple). Il finit par entrer en rivalité directe avec son père et peut exhiber son pénis à sa mère. Avant cette période, le père était vécu comme une mère auxiliaire. L’enfant va dorénavant se rendre compte que le père a en fait une fonction bien particulière. Il représente une menace potentielle. L’enfant se rapproche de sa mère. Il vient de comprendre que le père intéresse beaucoup la mère, malgré ses revendications à lui, enfant. S'en suit alors une attitude de colère et d’admiration pour ce personnage qui accapare et plaît tant à sa mère. L’enfant vient de juxtaposer la fonction parentale du père par rapport à lui , avec la fonction d’amant par rapport à la mère. Il est difficile pour l'enfant d'accepter de partager. L’enfant se trouve plongé dans sa première solitude d’humain et tend alors à se replier sur lui-même.

La castration symbolique :

Le père s'oppose aux désirs de l'enfant. Le petit garçon le considère alors comme quelqu'un avec la stature d'une figure autoritaire susceptible de le punir. L'enfant s'imagine la castration soit comme sanction par le père dans leur rivalité (on parle alors de « complexe d'Oedipe positif »), soit comme identification à la mère dans un désir inversé de séduire alors le père (« complexe d'Oedipe inversé », qui rend compte de l'ambivalence et de la bisexualité humaine). Dans les deux cas, cependant, les pulsions sexuelles constitutives du complexe sont refoulées. Aussi cette étape est-elle souvent à l'origine de traumatismes et de névroses.

La résolution du conflit :

Le refoulement des pulsions sexuelles dure jusqu'à l'adolescence (période de latence). La crainte de la castration amène le garçon à renoncer à la satisfaction sexuelle avec l'un ou l'autre de ses parents et lui permet ainsi de sortir du complexe d'Oedipe, de chercher d'autres partenaires sexuels que sa mère, et de construire désormais sa propre personnalité en empruntant des éléments aussi bien à son père qu'à sa mère.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy