Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Quelques bonnes raisons pour utiliser le Préservatif et en finir avec les Taboos

 

 


1-C'est la seule protection fiable contre les M.S.T. (Maladies Sexuellement Transmissibles). Rappelez-vous que le Sida ne se guérit pas, il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement. Pour vous protéger : le Préservatif est votre seul allié.

2- C'est la protection la plus fiable contre les grossesses non souhaitées. A partir du moment où vous avez vos règles, vous pouvez prétendre à être enceinte. Le record attérant d'une petite fille de 7 ans devrait vous faire réfléchir. Le taux de réussite contraceptive est de 99% contre 90% pour beaucoup d'autres...

3- Tous les Préservatifs sont fiables ! tous les préservatifs vendus en France ont subi des contrôles de qualité établis selon des critères extrêmement sévères. L'inscription NF sur l'emballage est la garantie de cette qualité.

4- Le préservatif ne change pas les sensations lors de la relation sexuelle. C'est un mythe qu'il faut rompre !! Les préservatifs d'une autre génération étaient plus épais et sans doute moins confortables, à l'heure actuelle ils sont moins épais qu'une feuille de papier et tout aussi résistants. Vous DEVEZ l'utiliser avant tous contacts bucaux-génitaux-anaux.

5-Le Préservatif est facile à mettre en place. Sachez que ceux qui ont du mal à mettre le préservatif en place utilisent sans doute la mauvaise taille. Il existe toutes sortes de tailles, pour pénis plus petits, plus grands, plus épais, moins épais. Si vous n'osez pas demander conseil en pharmacie, ou les acheter à ciel découvert, vous pouvez les acheter sur le net, dans les sex-shops, ou aller aux plannings familiaux. Pour le mettre en place, vous pouvez consulter une notice explicative ici : http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/sida2/9148.htm Votre partenaire peut s'entrainer avec vous pour la bonne mise en place du préservatif, faites-en un jeu !

6-Le préservatif ne rend pas la pénétration plus difficile. Ce qui rend la pénétration difficile, c'est le manque de lubrification. Soit les préliminaires n'ont pas été assez longs, soit vous avez besoin d'un lubrifiant complémentaire. Vous trouverez du lubrifiant dans toutes les grandes surfaces, pharmacies, parapharmacies, et également sur le net.

7-Le préservatif n'est pas cher. Il est vrai que nous ne trouvons plus de préservatif à 1 franc, il est vrai que les grandes marques pratiquent des prix assez prohibitifs. N'hésitez pas à utiliser des sous-marques vendues en pharmacie ou marques de distributeur en grande surface. Ils sont tous aussi fiables. Vous pouvez aussi en demander à votre infirmière scolaire, au planning familial...

8-Vous n'avez pas l'air ridicule avec un préservatif. Le préservatif peut même être sexy : Vous pouvez faire du temps de pause un instant très érotique. Votre compagne (compagnon) peut par exemple s'entrainer à vous le dérouler avec la bouche. Sachez qu'il en existe de toutes les couleurs pour aller avec le teint de votre peau, de tous les gouts pour amuser la (le) partenaire, et de toutes les formes pour apporter d'autres sensations comparables aux sex toys lors de la pénétration.

9-N'oubliez pas que c'est une question de respect. De votre partenaire en premier lieu, mais aussi de vous.......

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

L'importance du jeu dans le développement psychique de l'enfant

 

Dans notre monde d’adultes, le jeu de l'enfant peut être considéré comme une simple occupation ou un simple divertissement.


Cependant, on sait que le jeu est la conduite privilégiée de l'enfant. Il s’agit d’un besoin profond de son être. Par le jeu, l'enfant se construit sur tous les plans : physique, affectif, mental et social.

Le jeu est un facteur de développement essentiel pour l'enfant. En effet, qu’il s’agisse d’une activité purement ludique (bébé qui laisse tomber sa cuillère pour jouir du bruit produit et du retour de la cuillère grâce à son entourage), de jeux symboliques où l'enfant se donne un rôle de personnage (« le papa et la maman », la princesse, la maîtresse d’école…), ou de jeux de règles (jeu de dames, balle au prisonnier, troc d’images...), tous favorisent et correspondent à une phase d’apprentissage de l’enfant. Chaque phase est essentielle à la construction de l’identité. Les jeux et la façon dont l’enfant y joue permettent d’ailleurs d’évaluer le niveau de développement moteur, intellectuel affectif et social de celui-ci.

Le jeu est un mode d’expression universel. Il précède le langage. En effet, avant même de savoir utiliser les mots, l’enfant communique ses sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs. Jeter un objet par terre, sourire à un personnage, déchirer un dessin, provoquer un accident ou une dispute, voilà autant de gestes que l’enfant utilise pour communiquer ce qu’il ressent. Le jeu est en quelque sorte le langage primaire de l’enfant.

Il ne faut pas oublier que le jeu n’a d'autre but que celui de procurer du plaisir à l’enfant. Or, le plaisir est le moteur de tout apprentissage réussi. Toute carence dans ce domaine peut donc avoir des conséquences très néfastes sur le développement de l’enfant. En ce sens, le jeu peut même constituer une forme de psychothérapie. Le jeu est pour l’enfant un moyen efficace et naturel d’évacuer ses angoisses et de surmonter ses peurs.

Le jeu permet à l’enfant de donner un sens à une situation et d’approfondir la compréhension qu’il en a. L’enfant découvre quels sont les objets, les personnes, les événements qui l’entourent et quels rapports ils entretiennent entre eux. A partir de cette connaissance des règles qui régissent son environnement, il apprend à interagir avec les objets et les personnes. Le jeu pose ainsi les bases de la capacité d’adaptation de l’enfant. Cela lui sera utile sa vie durant. Ainsi, par le jeu, l’enfant découvre le monde avec plaisir et développe ses propres stratégies d’action et d’adaptation.

Dans son jeu, l’enfant crée sa propre réalité, il la transforme et l’adapte à ses désirs. N’ayant pas de procédure propre ni de règles à suivre, il est le seul maître à bord. Il peut donner vie à tous les objets, se créer un ami imaginaire, faire bouger l’inanimé, faire pleurer les végétaux, faire parler les animaux, passer sans transition de l’époque de l’homme des cavernes à l’ère spatiale. L’enfant apprend ainsi lui-même à maîtriser les problèmes dès qu’ils arrivent. Il comprend ainsi qu’il peut maîtriser la réalité et influer sur son environnement.

A partir de l’âge de 7 ans, apparaissent les jeux de règles qui permettent à l'enfant d’établir le contact avec les autres. Il s'habitue ainsi à envisager le point de vue d'autrui et fait l'apprentissage de la vie sociale. C’est l’étape de socialisation. Lors de ces jeux, le joueur doit prévoir ce que vont faire ses coéquipiers et s'ajuster constamment à la situation. C’est ainsi que l’enfant apprend à prendre ses propres décisions, de façon autonome.

Cependant, attention aux activités demandant un apprentissage trop précoce pour l’enfant. Cela pourrait provoquer chez lui une réaction de saturation ou de désintérêt. Les spécialistes sont de plus en plus souvent confrontés à des parents trop soucieux de réussir leur métier de parents et qui soumettent l’enfant, trop tôt, à un surplus d’activités ou à des activités non appropriées à son âge. Cela entraîne souvent l’effet inverse de celui escompté par les parents.

Il est primordial de laisser l’enfant être un enfant…

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy