Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Mais pourquoi personne ne nous le dit? L'alimentation santé des ados

Virginie Parée, constatant que les adolescents mangent très mal, a choisi de s'intéresser spécifiquement à ce jeune public, après avoir écrit un guide donnant les grandes lignes d’une alimentation santé pour toute la famille (L’alimentation santé en pratique), puis un recueil de recettes pour mettre en pratique ces conseils (L’alimentation santé, les recettes !)

La demande émane aussi de parents qui aimeraient nourrir convenablement leurs ados mais ne savent pas comment s’y prendre : comment convaincre les ados de l’importance de ce qu’ils mangent et que peut-on leur proposer qui leur soit bénéfique sans être rébarbatif ?

Cet ouvrage aborde les spécificités de l’adolescence et propose des solutions qui prennent en compte les comportements et les besoins de cette période de la vie (appétit féroce, envie de liberté, quête de séduction...) et montre que, grâce à la nutrition, de nombreux problèmes propres aux ados peuvent être résolus : poids, concentration, acné, haleine, sexualité… Une fois les jeunes convaincus qu’il est essentiel de ne pas se jeter à tous les repas sur un burger frites et toute la journée sur des sucreries, il s’agit de donner aux parents les moyens d’appliquer !

Mais pourquoi personne ne nous le dit ?

À questions d’ados, réponses pour ados ! Ce livre s’adresse aussi aux adolescents. À partir de leurs témoignages et de leurs questionnements, Virginie Parée leur apporte des réponses concrètes en fonction des situations évoquées.

Préface du Dr Lallement et du Dr Lefebvre
- Dr Lallement, auteur de Les clés de l’alimentation santé et de Les 3 clés de la santé. (Éditions Mosaïque-Santé)
- Dr Lefebvre, médecin homéopathe : « En tant que médecin homéopathe uniciste, pour moi, la prise en charge thérapeutique d’un patient commence par un regard sur le contenu de son assiette. (…) Mais c’est surtout la mère de famille qui a apprécié ce livre, car j’ai souvent expérimenté la difficulté de transmettre à mes « ados » certains messages essentiels, notamment dans le domaine de la santé. C’est justement ce que réussit très bien cet ouvrage. Dans un langage simple et déculpabilisant, il décrit les déséquilibres de l’alimentation moderne et leurs conséquences sur ce qui préoccupe le plus les adolescents : leur potentiel de séduction ».

Virginie Parée, conférencière et passionnée de nutrition, intervient dans les écoles et les entreprises pour délivrer les grands principes d’une alimentation équilibrée. Elle travaille également avec le Dr Lallement en accompagnant de manière individuelle des personnes confrontées à des difficultés telles que surpoids, intolérances, terrains acides….

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Le «baby blues» : les papas aussi !

Une étude américaine menée par le Dr James Paulson de l'Eastern Virginia Medical School, et publiée dans le Journal of the American Medical Association conclut que le « baby-blues» n'est pas seulement l'affaire des jeunes mères. Les conclusions se fondent sur 43 études ayant inclus 28.004 parents de 16 pays différents.

Les papas souffrent aussi de dépression post-natale et il serait pertinent que les médecins songent à moins les ignorer. En effet, selon les chercheurs, un jeune père sur 10 pourrait souffrir de «baby blues».

Le Dr Paulson espère que plus d'attention sera accordée à ces pères dont la dépression post-natale est rarement diagnostiquée. Il déplore que peu de médecins soient même au courant du phénomène.

Le manque de sommeil, les nouvelles responsabilités, ou la dépression post-natale de la jeune mère comptent parmi les causes de ce «baby blues». La dépression, quand elle existe, étant souvent partagée par les deux parents, les chercheurs proposent donc que des traitements en couple soient envisagés.

D'après l'étude, le «baby blues» n'apparaît pas tout de suite. Les pères sont généralement très heureux dans les premières semaines après la naissance. La dépression n'arrive qu'au bout de 3 ou 6 mois. Comme chez les jeunes mères, les signes de dépression sont très variables, pouvant aller d'une dépression relativement faible à des pensées suicidaires.

Le «baby blues» des papas ne doit pas être sous-estimé, cependant, pas d’excès, il ne faut pas en arriver à médicaliser des émotions normales.

(www.slate.fr)

 

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy