Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Les ados dans le cyberespace Prise de risque et cyberviolence

 

Internet et les moyens électroniques de communication font partie du quotidien de la plupart des jeunes. Si Internet et le cyberespace présentent un réel progrès en termes d’accès à l’information, d’apprentissage et de communication, ils peuvent aussi faciliter des formes de violence et de harcèlement aux conséquences dramatiques.

L’auteur propose une synthèse internationale des recherches sur ces nouvelles formes d’expression de violence, leurs caractéristiques, leurs conséquences. Elle envisage aussi le problème en lien avec le milieu scolaire et la violence à l’école et présente des résultats de recherche empirique inédits sur la situation française montrant le lien entre ce qu’il se passe dans les établissements et les activités en ligne. Dans une deuxième partie, cet ouvrage présente une synthèse des politiques publiques et modes d’intervention possibles pour tenter de prévenir et réduire le phénomène.

Cet ouvrage de référence s’adresse aux professionnels de l’éducation, aux parents, aux travailleurs sociaux, aux étudiants en sciences sociales et en sciences de l’éducation.

Catherine Blaya a fondé (avec Eric Debarbieux) et dirigé l’Observatoire Européen de la Violence Scolaire, réseau de recherche international. Elle est professeure en sociologie de l’éducation à l’université de Bourgogne (Dijon) et membre de l’IREDU (Institut de Recherche en Education). Ses recherches portent sur des études comparatives quant aux problèmes de violence en milieu scolaire, la délinquance juvénile, le décrochage scolaire et la cyberviolence. Ses travaux sont connus tant en France qu’à l’étranger où elle enseigne et mène diverses collaborations. Elle est membre du comité scientifique du groupe COST IS0801 : Cyberbullying: Coping with negative and enhancing positive uses of new technologies, in relationships in educational settings et dirige les recherches françaises dans le cadre du groupe Eu Kids Online d’Internet Sans Crainte.

 

 

 

 

 

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

L'hormone ocytocine agirait contres les troubles alimentaires du bébé
L'Institut national de la santé et de la recherche médicale, aurait découvert que l'hormone ocytocine aurait pour effet de traiter plusieurs troubles alimentaires que l'on peut observer chez le nouveau-né.

Jusqu'à présent, cette hormone était surtout connue pour déclencher les accouchements.

Plusieurs chercheurs affirment dorénavant que l'ocytocine aurait un rôle favorable dans le traitement des troubles alimentaires chez le nouveau-né.

Ainsi, des tests portant sur les troubles alimentaires chez les souris, montrent que l'hormone rétablit un comportement normal chez les souriceaux traités.

L'étude sur le sujet a été publiée dans la revue Human Molecular Genetics : "Ces travaux mettent en évidence pour la première fois le rôle crucial de l'ocytocine dans l'activité de succion du nouveau-né, réflexe vital qui représente le lien relationnel le plus fort entre le bébé et sa maman. Ces résultats représentent un véritable espoir de traitement facile, non invasif et alternatif aux méthodes d'alimentation lourdes imposées au nouveau-né atteint du syndrome de Prader Willi", le symptôme de Prader Willi se traduisant souvent pour une faible activité de succion chez le nouveau-né.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy