Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Un Enfant doit-il assister à l’Enterrement d’un proche ?

 

Face à la perte d’un être cher, le premier réflexe des parents est de protéger leur enfant. Pourtant, celui-ci doit aussi pouvoir faire ses adieux mais surtout pouvoir commencer son travail de deuil.


Il semble important pour l’enfant de comprendre que la mort est définitive. Les paroles et explications n’ont pas toujours « l’impact » voulu. L’enterrement est en cela un bon principe de réalité.

Alors, il est fortement conseillé de permettre à l’enfant d’assister aux funérailles.

Cette cérémonie des funérailles peut lui permettre de comprendre la disparition du proche, et ainsi de vivre cette épreuve en étant entouré et en bénéficiant du soutien familial : présence rassurante, paroles réconfortantes, gestes tendres, textes en souvenir de l’être cher…

L’enfant peut ainsi observer les rituels, prendre le temps de la cérémonie pour assimiler le deuil en se fabriquant des souvenirs et pleurer librement.

L’enterrement est aussi le meilleur moyen de faire ses adieux à une personne disparue.

Ainsi, associer l'enfant au deuil de la famille, lui permet d'affronter la réalité tout en profitant de l’entourage réconfortant.

Cela n’a pas de sens de laisser l’enfant seul à la maison pendant que toute la famille assiste à un enterrement. Peut-être le vivra-t-il comme une punition, comme une mise à l’écart et son imagination aura tout le loisir de créer des fantasmes concernant ce décès. Les choses doivent être claires et posées et pour cela la présence de l’enfant est très souhaitable.

L'enfant a le droit de pleurer, de se fabriquer des souvenirs, de faire son deuil, sinon comment pourrait-il se construire? L’enfant a parfois aussi envie d’être aux côtés de ses parents, pour les soutenir.

On a longtemps pensé qu’il fallait protéger les enfants des réalités trop dures de l'existence. Ce genre de réflexe ne fait que repousser le moment où l'enfant devra affronter la réalité. C'est exactement le même principe de fuite lorsqu'un parent rachète un doudou identique à celui perdu la veille !

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Enfants : 3 astuces de sophrologue pour améliorer leur sommeil

  

Les problèmes de sommeil chez l’enfant peuvent avoir des conséquences importantes sur son développement. Voici 3 exercices qui peuvent l’aider à mieux dormir.

Lorsqu’un enfant est inquiet, c’est souvent au moment du coucher que se cristallisent ses tensions. Résultat : il a du mal à s’endormir, cherche à retarder le moment du coucher et se réveille même la nuit. Quel que soit son âge, des solutions existent.

Chasser les contrariétés

Afin d’évacuer les idées noires, l’enfant respire profondément, puis, souffle très fort et très loin pour évacuer tout ce qui a pu l’ennuyer pendant la journée. A répéter 3 fois au moment du coucher.

Tirer la couverture de sécurité

En inspirant profondément, l’enfant imagine une couverture imaginaire qu’il tire vers lui. En expirant longuement, il l’amène sur son corps tout entier, il sent son pouvoir de protection et peut s’endormir sereinement.

Elire des gardiens de nuit

Votre petit enfant possède des peluches ou objets fétiches au bord de son lit… Aidez-le à nommer chacun d’entre eux, à leur attribuer un rôle protecteur afin que ses doudous deviennent les gardiens de sa nuit.

 

 

Institut de Formation à la Sophrologie

52 rue René Boulanger 75010 Paris M°République

01 43 38 43 90 - Fax 01 43 38 43 92

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy