Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Création de la Fondation pour la recherche en alcoologie

 

Paris, le 7 décembre 2015 - Sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation pour la recherche en alcoologie vient d’être créée pour mettre en oeuvre un programme scientifique ambitieux visant à répondre aux principales questions qui restent posées sur l’alcool et ses effets. Ce programme sera conduit par un comité scientifique pluridisciplinaire présidé par Marie Choquet, directrice de recherche honoraire à l’Inserm.

« La création de la Fondation vise à soutenir un important programme de recherche sur l’alcool » explique Christian Lafage, président de la Fondation. « Les moyens qui y sont consacrés sont aujourd’hui sans rapport avec l’enjeu de santé publique que constitue l’usage nocif de l’alcool en France ».

Le programme scientifique de la Fondation pour la recherche en alcoologie a pour but d’étudier les parcours de consommation d’alcool, de l’expérimentation à la dépendance (“entrée”) et de la dépendance à l’abstinence ou à la consommation maîtrisée (“sortie”), ainsi que les facteurs de risque ou de protection. La première étape de ce programme de recherche a été consacrée à un bilan des données nationales et internationales déjà disponibles sur ces questions (revue de la littérature). Il a permis d’identifier les thèmes de recherche et les équipes susceptibles de contribuer à la réalisation du programme.

Le programme de recherche de la Fondation a été conçu et sera coordonné et animé par un comité scientifique pluridisciplinaire regroupant une dizaine de chercheurs de réputation internationale. Il sera mis en oeuvre par des équipes de recherche de haut niveau (unités CNRS, INSERM, équipes universitaires, etc.) et se déroulera sur une durée d’au moins 5 ans, période au cours de laquelle seront publiés et diffusés des résultats intermédiaires. Le comité scientifique, qui devrait accueillir de nouveaux membres dans les prochaines semaines, est présidé par Marie Choquet, docteur en psychologie, épidémiologiste et directeur de recherche honoraire à l'Inserm.

Plusieurs formules d’association seront proposées aux entreprises ou institutions qui souhaiteraient soutenir la Fondation.  

www.fondationrecherchealcoologie.org

Suivre la Fondation sur Twitter https://twitter.com/FondationAlcool

A propos de la Fondation pour la recherche en alcoologie :

Récemment créée, la Fondation pour la recherche en alcoologie a pour vocation de développer et partager la connaissance sur l’alcool. Fondation sous l’égide de la Fondation de France, reconnue d’utilité publique, ses missions sont de soutenir la recherche et de faire connaître les savoirs sur ce thème avec l’ambition de contribuer à l’amélioration de la santé publique. La Fondation initie et participe à toutes les recherches jugées pertinentes en sciences biomédicales et/ou en sciences humaines et sociales en rapport direct ou indirect avec l’alcool. Elle s’attachera également à la communication et à la discussion de leurs résultats.

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Quel est l’avenir des enfants souffrant de syndrome d’alcoolisation fœtale ?

 

L’alcoolisation de la mère pendant la grossesse a des répercutions sur le développement du fœtus mais aussi sur l’avenir du futur enfant grandissant.



Le retard de croissance du fœtus va persister chez l’enfant une fois né.
Dans les formes sévères, le retard de croissance apparaît comme majeur et cela est désespérant car, même en présence d'une alimentation correcte et de soins adaptés, le retard ne se refait pas. Le volume crânien restera très inférieur à la normale.

Les troubles neuro-comportementaux vont également persister s’ils étaient présents à la naissance voire apparaître plus tardivement. Ce sont ces troubles neurologiques et comportementaux qui vont prédominer à l'adolescence et persister chez l'adulte.

Les troubles des acquisitions sont variables en fonction de l'atteinte cérébrale et des troubles environnementaux.

En ce qui concerne le retard mental, on estime que la moitié des enfants présenteront un QI moyen aux alentours de 65 (20 à 120), la sévérité semble corrélé au retard de croissance et à la dysmorphie.
Très souvent apparaissent des difficultés d'apprentissage scolaire même si l’enfant a un QI normal. Ces difficultés scolaires sont dues à l'hyperkinésie , aux troubles de l’attention avec souvent impulsivité mais aussi aux troubles de la mémoire spatiale et à court terme.
On rencontre aussi des troubles du langage, que ce soit d’expression et/ou de compréhension et d’autres troubles comme le défaut d'inhibition , de raisonnement …

Les troubles du comportement les plus rencontrés sont les suivants :

- diminution des compétences sociales (problème d’adaptation),
- trouble des conduites,
- difficultés de contrôle des émotions,
- chez l'adolescent : tendances à s'engager dans des comportements délinquants, des fugues, risque plus élevé de devenir toxicomane,
- réussite scolaire et professionnelle compromises.

Les enfants les plus touchés vivent en institution : 10 à 14 % se retrouvent en collectivités pour handicapés mentaux.

Le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale est ainsi la 1ère cause de déficience intellectuelle évitable.

Les Troubles secondaires liés aux effets de l'alcool sur le Fœtus sont ces dysfonctionnements qui deviennent manifestes plus tardivement et qui auraient pu bénéficier d'une prise en charge précoce :

- échec scolaire,
- comportement sexuel inapproprié,
- difficultés d’insertion professionnelle,
- problèmes avec la justice,
- poly-toxicomanie dont l'alcoolisme,
- consommation d'alcool pendant la grossesse et plus d'un tiers des femmes donnera naissance à un enfant souffrant du SAF,
- maladie Mentale dans la plupart des cas.

L'identification précoce est une étape importante pour comprendre la cause première des problèmes de comportement et d'apprentissage d'un enfant et prévenir les troubles secondaires.

Les dommages infligés au fœtus par l'alcool, se décèlent pendant les 3 trimestres de la grossesse. Les dommages engendrés le resteront pour toute la vie.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy