Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

CESSER DE FUMER AVEC LʼHypno-sonothérapie

 

Libérez-vous de vos mauvaises habitudes grâce aux capacités de votre inconscient !

Le tabagisme est à l’origine de nombreuses maladies graves. Il est également nocif pour l'esthétisme et le porte-monnaie. Si, à la base, "fumer" est une mauvaise habitude, elle devient rapidement une sensation de besoin et le fumeur a l'impression que celui-ci ne pourra jamais disparaître.

Cette dépendance peut s'éliminer sans effort, sans contrainte et sans prise de poids grâce aux suggestions hypnotiques enregistrées par lʼinconscient pendant une séance dʼhypnose.

Tout part de l'idée que si le fumeur est capable de se passer de tabac en dormant sans ressentir de manque, c'est à dire pendant les phases d'activités prédominantes de son inconscient, une méthode comme l'hypnose utilisant les potentialités de l'inconscient peut obtenir ce sevrage sans frustration et sans besoin de compensation.

 

COMMENT L'HYPNOSE PEUT-ELLE INTERVENIR ?

Le procédé élaboré par Dany Dan DEBEIX en 1973 vise à une désintoxication progressive pendant laquelle l'inconscient du fumeur est reconditionné pour enrayer l'effet de manque psychique et physique dans un premier temps et le réhabituer à se séparer de cette cigarette gestuelle dans un second temps.

Cette méthode progressive et douce associe deux techniques : lʼhypnose moderne utilisant des suggestions à la pointe des dernières recherches en psychosomatique et la sonothérapie qui associe musique et synthèse d’ondes cérébrales pour harmoniser conscient et inconscient.

Dany Dan DEBEIX applique sa méthode en séances de thérapie et forme de nombreux thérapeutes à ce concept à l’Ecole Centrale d'Hypnose (ECH).

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Comment expliquer la Mort subite du nourrisson ?

 

Même si les causes précises ne sont pas connues dans la majorité des cas, certains facteurs de risque ont été déterminés et ont permis la chute spectaculaire du nombre de décès de nourrissons depuis une vingtaine d'années.


Les facteurs de risques sont :

- la position de couchage : le nourrisson en bonne santé doit absolument être couché sur le dos , sauf avis médical ;

- les conditions de couchage : éviter oreillers, couvertures et autres peluches susceptibles de provoquer la suffocation de l'enfant (parfois expliquée par des reflux gastro-œsophagiens) ;

- le tabagisme de la mère et le tabagisme passif ;

- la température de la chambre : 18-19° ;

- l'âge du nourrisson : pic de décès entre 2 et 6 mois ;

- la prématurité ;

- le sexe masculin : les petits garçons sont plus sujets à la MSN ;

- le non-allaitement : encore une raison supplémentaire pour promouvoir l'allaitement maternel!

Mettons tout en oeuvre pour que cette baisse de l'incidence de ce syndrome se poursuive.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy