Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

CESSER DE FUMER AVEC LʼHypno-sonothérapie

 

Libérez-vous de vos mauvaises habitudes grâce aux capacités de votre inconscient !

Le tabagisme est à l’origine de nombreuses maladies graves. Il est également nocif pour l'esthétisme et le porte-monnaie. Si, à la base, "fumer" est une mauvaise habitude, elle devient rapidement une sensation de besoin et le fumeur a l'impression que celui-ci ne pourra jamais disparaître.

Cette dépendance peut s'éliminer sans effort, sans contrainte et sans prise de poids grâce aux suggestions hypnotiques enregistrées par lʼinconscient pendant une séance dʼhypnose.

Tout part de l'idée que si le fumeur est capable de se passer de tabac en dormant sans ressentir de manque, c'est à dire pendant les phases d'activités prédominantes de son inconscient, une méthode comme l'hypnose utilisant les potentialités de l'inconscient peut obtenir ce sevrage sans frustration et sans besoin de compensation.

 

COMMENT L'HYPNOSE PEUT-ELLE INTERVENIR ?

Le procédé élaboré par Dany Dan DEBEIX en 1973 vise à une désintoxication progressive pendant laquelle l'inconscient du fumeur est reconditionné pour enrayer l'effet de manque psychique et physique dans un premier temps et le réhabituer à se séparer de cette cigarette gestuelle dans un second temps.

Cette méthode progressive et douce associe deux techniques : lʼhypnose moderne utilisant des suggestions à la pointe des dernières recherches en psychosomatique et la sonothérapie qui associe musique et synthèse d’ondes cérébrales pour harmoniser conscient et inconscient.

Dany Dan DEBEIX applique sa méthode en séances de thérapie et forme de nombreux thérapeutes à ce concept à l’Ecole Centrale d'Hypnose (ECH).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Quels sont les symptômes de la précocité intellectuelle d’un enfant ?

 

Les signes de la précocité peuvent se révéler aussi bien à l’école (maternelle, primaire) qu’à la maison.


A l’école, voici des signes d’alerte :

- l’enfant s’ennuie (il peut renier son potentiel en le laissant caché)
- l’enfant est souvent dans la lune
- l’enfant comprend dès la 1ère explication
- l’enfant est turbulent de par son ennui : il chahute, discute, perturbe la classe
- l’enfant cherche l’affrontement, la rivalité intellectuelle, pour répondre à sa soif de savoir
- l’enfant est agressif avec ses camarades
- l’enfant est très susceptible aux remarques et reproches
- l’enfant supporte mal d’être en échec
- l’enfant accepte difficilement l’autorité de l’enseignant.

A la maison :

- l’enfant est hypersensible
- l’enfant ne cesse de poser des questions surprenantes
- l’enfant s’intéresse au monde adulte
- l’enfant est boulimique de connaissances.

On remarque que l’enfant précoce n’aime pas l’école, se fait peu d’amis. Il subit souvent en décalage sa précocité intellectuelle et sa psychomotricité : il a donc souvent une écriture de mauvaise qualité, sa main étant incapable de suivre le rythme de sa pensée. L’enfant précoce est également en décalage entre sa précocité intellectuelle et son affectivité. Il a du mal à gérer ses émotions, il peut être sujet à des insomnies, des angoisses nocturnes. Certains réclament beaucoup de câlins et semblent immatures.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy