Conseil-Psy: une écoute et un accompagnement permanents

Consultez sur un fixe

 

Téléphone fixe

Ecoute ponctuelle ou thérapie suivie sur ligne fixe en France métropolitaine.

Consultez à domicile

 

A domicile

Le thérapeute se déplace en cas d’immobilisation de votre part.

Consultez sur mobile

 

Téléphone mobile

Appel du thérapeute sur téléphone portable (fournisseur français) pour une consultation ponctuelle ou un suivi thérapeutique.

Consultez en cabinet

 

En cabinet

La psychologue clinicienne vous reçoit à son cabinet pour toute thérapie.

Consultez par mail

 

Mails

Réponse à un questionnement sur des difficultés actuelles ou à une demande de conseils précis.

Consultez par webcam

 

Webcam

Thérapie suivie ou écoute ponctuelle, en direct depuis internet.
Le doudou du jeune enfant, mode d’emploi

 

La plupart des enfants ont, dans leur plus jeune âge, un doudou, une tétine ou même le pouce. Mais à quoi cela sert-il ?


En général, avant l’âge d’un an, l’enfant a tendance à adopter de lui-même une peluche, un morceau de tissu… Cependant, si votre enfant ne correspond pas à ce descriptif, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas pour cela qu’il n’est normal.

Le jeune enfant répond à un besoin en s’attachant à son doudou. Tout petit, l’enfant est marqué par sa dépendance à ses parents. En grandissant, il va gagner en autonomie petit à petit. Pour cela, il a besoin d’un intermédiaire, le fameux objet transitionnel, pour passer de la dépendance à l’autonomie, phases essentielles du développement de l’enfant.

De plus, le doudou (souvent il est « doux »), est un ami, le confident des joies et des peines, le consolateur indéfectible, toujours présent, jamais fâché.

L’enfant investit affectivement ce doudou et l’anime de sentiments, de vie. Il arrive que l’enfant projette sur cet objet les affects et émotions qu’il a du mal à accepter en lui. Doudou se fait donc parfois gronder !

Le doudou est un repère stable qui rassure.

Si vous craignez une trop forte dépendance de votre enfant à son doudou, ne l’emportez pas partout avec vous, gardez-le pour le sommeil (nuits, siestes), les chagrins, les grands moments (entrée en crèche, hospitalisation……) ; et surtout pour éviter que votre enfant ne s’y attache trop, lavez le régulièrement.

La séparation est salutaire pour l’enfant. Cependant, évitez de supprimer le doudou. Celui-ci aide l’enfant à devenir indépendant même si vous avez l’impression qu’il tire votre enfant vers la régression.

Seul votre enfant pourra décider de se séparer de son doudou de façon définitive. Par contre, la tétine ou le pouce peuvent être supprimés sous votre insistance à partir de 3 ans. Le doudou, quant à lui, aide à la séparation et peut être gardé même jusque l’âge adulte, sans que cela ne révèle de problème particulier.

 

Consultations

Votre panier est actuellement vide.

Les News par Mail

Entrez votre adresse email:

YouCMSAndBlog Module Generator Wizard Plugin

Actualités

Pôle mère-enfant

Deux établissements de santé et de prévention sont dans le 11e arrondissement de Paris.

Construit sur le site historique de la maternité des Bluets, cet ensemble regroupe un « hôpital mère enfant » et un centre de planification et d’éducation familiale.

Le premier a vocation à accueillir les femmes enceintes et jeunes mamans avec leur bébé, en situation de grande vulnérabilité. Le but étant de favoriser et préserver le lien mère-enfant.

Quant à la seconde structure, elle s’inscrit dans une politique de prévention en matière d’ IVG et de contraception, en s’adressant plus particulièrement aux femmes habitant le quartier.

En participant à la création de cet équipement, Paris réaffirme sa volonté de lutte contre les inégalités sociales en matière de santé. Géré par l’association Horizons, ce pôle est unique dans la capitale.

Espace Client







Partenaires

Allo-Medecins.fr

les-numeros-medicaux.fr

Trouvez un psychologue près de chez vous sur Allo-psychologues.fr


Conseil Psy